Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

'Qui veut être mon associé' : La Vie est Belt veut faire avec les ceintures ce que Veja a fait avec les baskets


Quinze ans après sa création, la marque française Veja a trouvé sa place dans les linéaires des magasins de chaussures. Avec ses baskets fabriquées à partir de polyester recyclé, de caoutchouc sauvage, de cuir de vache et désormais de maïs, Veja est un étendard de "l'upcycling", un terme anglais qui n'a pas vraiment de traduction française. On pourrait définir "l'upcycling" par le fait de récupérer des matériaux ou des produits dont on n'a plus l'usage et de les valoriser en les transformant en produits de qualité ou d'utilité supérieure.

La pratique n'est pas nouvelle. Elle existait déjà dans les années 1990. Le créateur belge Martin Margiela transformait le cuir d’un canapé en veste, rappelle Le Monde. Veja a réalisé quelque 34 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 pour 4,2 millions d'euros de résultat net, selon ses comptes. Cette trajectoire, La Vie est Belt aimerait la suivre. Créée en 2017 par Hubert Motte, à l'âge de 23 ans, La Vie est Belt est une marque d'accessoires de mode en caoutchouc recyclé. Le tri, le lavage, la découpe et la confection sont des tâches réalisées par des personnes en situation de handicap.

A lire — L'environnement devient la première préoccupation des Français, et ça change leur manière de consommer

La Vie est Belt est encore très loin de Veja, avec 120 000 euros de chiffre d'affaires pour son premier exercice complet en 2018 (250 000 euros prévus en 2019), tout en générant des bénéfices. Mais l'accueil reçu dans l'émission 'Qui veut être mon associé', diffusée sur M6, est un motif d'espoir. Hubert Motte a réussi à remporter l'adhésion totale des jurés, obtenant plus de deux fois que le montant demandé à Marc Simoncini, Catherine Barba, Frédéric Mazzella, Delphine André et Marc Vanhove. "Je suis séduite. C'est enthousiasmant de lier ces deux grandes préoccupations : moins de déchets pour la planète et faire travailler des gens avec plus de difficultés", a déclaré Catherine Barba. "On n'en voit pas tous les jours des comme vous", a insisté Marc Simonci, le fondateur de Meetic et des vélos connectés Angell.

Outre les pneus de vélo, La Vie est Belt recycle des lances à incendie des pompiers, des chambres à air de vélo et des tissus pour de nouveaux produits : noeuds papillons, porte-clés et caleçons. La ceinture — produit phare — se vend en moyenne 39 euros, et en majorité sur le site internet de l'entreprise. Quelques revendeurs en France proposent les produits de La Vie est Belt qui a collaboré avec Cyrillus l'an passé et désormais avec la marque Jules.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :