Les annonces de cessions s'enchaînent chez Rallye. La maison-mère du groupe Casino continue son plan de désendettement pour se donner de l'air face à la pression des marchés.

Ces dernières semaines, ses annonces concernaient essentiellement des actifs immobiliers, à l'image de la vente des murs de 14 magasins Monoprix, dévoilée le 18 octobre dernier, après déjà 55 autres magasins, le 1er octobre.

Cette fois, c'est la chaîne de distribution d'articles de sport Courir qui est cédée à un fonds d'investissement. L'enseigne est une filiale du groupe Go Sport, lui-même détenu à 100% par Rallye. Le réseau Courir compte 248 magasins en France, dont 58 affiliés et 30 à l'international et cible une clientèle âgée de 15 à 25 ans. Très bien référencé sur internet, Courir a réussi également à se faire une place sur les réseaux sociaux et contribue largement aux résultats du groupe Go Sport.

Dans un communiqué publié ce lundi 22 octobre, Rallye indique avoir reçu une offre ferme de la part de la société d'investissement Equistone Partners Europe pour l'acquisition de la totalité des activités de Courir.

"Le montant de cette offre s'élève à 283 millions d'euros pour les titres. Dans ce contexte, Groupe Go Sport est entré en discussion exclusive avec Equistone Partners Europe ce jour."

"La conclusion de ce projet est soumise à la consultation des instances représentatives du personnel de Groupe Go Sport et à l'approbation de l'opération par les autorités de concurrence compétentes", précise encore le communiqué qui ajoute par ailleurs que Rallye espère finaliser l'opération au cours du premier semestre 2019.

Cette cession n'est pas une surprise. Jean-Charles Naouri, le patron de la holding Rallye et propriétaire de l'enseigne Courir depuis 1990, l'envisageait depuis quelques mois pour profiter de l'engouement actuel pour les sneakers, ces baskets de ville qui sont les produits phare de l'enseigne.

Il faut dire que le marché est colossal. L'an dernier il était estimé à 55 milliards de dollars dans le monde d'après le site spécialisé Sport One Source, cité par Capital.

Un dynamisme du secteur qui permet à l'enseigne Courir d'afficher de solides résultats depuis quelques années, tandis qu'en miroir, l'enseigne Go Sport paraît plus à la peine.

Selon le site Fashion network, en 2017, "Courir a signé une année record avec un bond de 23 % de ses ventes (330 millions d’euros), quand Go Sport présente un bilan atone (+0,5 % à périmètre constant, pour 465 millions d’euros) et rationalise son parc de magasins. Le chiffre d’affaires global du groupe Go Sport a atteint 807 millions d’euros l’an dernier, en progression de 7,7 %, grâce donc à Courir", relève Fashion Network.

Au vu de cela, l'offre de 283 millions d'euros d'Equistone Partners semble toutefois assez basse. En juin dernier, des analystes cités par Les Echos estimaient plutôt que Courir valait près de 400 millions d'euros. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le e-commerce bouleverse la grande distribution alimentaire — voici les dernières grandes manœuvres dans le secteur

VIDEO: Cet artiste s'inspire de l'univers des crypto-monnaies pour créer ses œuvres