Ukraine

REUTERS/Valentyn Ogirenko

Les logiciels malveillants sont un business très rentable.

Les ransomware ou rançongiciels — des logiciels malveillants qui cryptent les données des victimes puis exigent un paiement pour les déchiffrer — ont engrangé plus de 25 millions de dollars en rançons payées au cours des deux dernières années.

C'est ce qui ressort d'une étude de chercheurs de Google, Chainalysis, UC San Diego, et de la NYU Tandom School of Engineering et qui a été repérée par Russell Brandom de The Verge.

Les chercheurs ont enquêté sur 34 types de logiciels malveillants différents; ils ont suivi les paiements sur le "blockchain" (le registre public et décentralisé des transactions bitcoin) pour essayer d'analyser quelle était la portée du ransomware et pour estimer la quantité d'argent que ses propagateurs dépouillent aux victimes. 

Ils ont constaté que les gens avaient dépensé au moins 25 millions de dollars au total pour essayer de récupérer leurs données, avec certains types de ransomware plus lucratifs que d'autres. "Locky," qui est apparu en 2016, a récolté 7 millions de dollars à lui seul. 

"Le gros avantage de Locky a été de dissocier les gens qui développent le ransomware des gens qui infectent les machines," a dit le professeur de NYU, Damon McCoy à The Verge. "Locky s'est seulement concentré sur la construction du malware et de l'infrastructure de soutien. Ils ont ensuite diffusé et distribué le logiciel malveillant avec d'autres botnets qui se sont beaucoup amélioré à la fin d'ailleurs." 

Le ransomware a fait la une des journaux plus tôt en 2017 à cause de l'attaque "WannaCry", qui a exploité des vulnérabilités développées par la NSA pour se répandre à travers le monde, paralysant les hôpitaux, entreprises de téléphonie, de logistique et d'autres encore dans au moins 150 pays.

Tant que les gens continueront de payer, le ransomware continuera à être profitable pour ses inventeurs, ne croyez donc pas que cela s'arrêtera bientôt. 

Version originale: Rob Price/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il y aura d'autres cyberattaques avec des demandes de rançon car 'ça marche', dit le fondateur d'Appian

VIDEO: Les assistants audio sauvegardent tout ce que vous leur demandez — voici comment retrouver votre historique et le supprimer