Le marché des smartphones remis à neuf est en pleine croissance vu le prix des produits neufs. Reuters/Charles Platiau

Recommerce, entreprise  de reconditionnement de smartphones, annonce une levée de fonds de 50 millions d’euros en Série C, notamment auprès des fonds d’investissement Capzanine — qui a 2,5 milliards d'euros de gestion sous actifs — et Creadev, contrôlé par la famille Mulliez (Auchan, Décathlon, Boulanger, etc.)

Créée en 2009 par Pierre-Etienne Roinat, Cédric Maucourt, Antoine Jeanjean et Benoit Varin, Recommerce a levé 60 millions d'euros depuis ses débuts.

Travaillant jusqu’à présent sous la marque des opérateurs (Bouygues Telecom, Free et SFR) et des distributeurs (Boulanger, But, Conforama, Géant), Recommerce va investir dans le développement de sa marque grand public "Recommerce" afin d’en faire "la première marque européenne de produits reconditionnés", explique l'entreprise dans un communiqué.

Recommerce dispose notamment d'outils capables d'anticiper la valeur des smartphones à l'horizon de plusieurs années.

"Le marché français des smartphones de seconde main représente environ 500 millions d'euros", indique Pierre-Etienne Roinat dans Le Figaro.

Le potentiel économique est tel — porté par des prix de téléphones neufs de plus en plus chers et l'obsolescence programmée — qu'il aiguise les intérêts de millionnaires français.

L'intérêt est à la fois financier et industriel — Auchan se dotant dans ce cas d'un partenaire lui permettant de s'approvisionner et prolonger la valeur résiduelle d'un produit. A terme, on peut très bien imaginer que Recommerce s'engage sur le reconditionnement de produits connectés coûteux, comme des vélos électriques.

Avant la famille Mulliez, c'est une autre famille française richissime, celle de Bernard Arnault, qui avait montré son appétit pour ce marché de l'occasion.

En effet, le propriétaire de LVMH a fait partie il y a un moins d'un an du tour de table de 7 millions d'euros de Back Market, une place de marché en ligne de produits électroniques remis à neuf, concurrente d'Amazon et eBay. La startup, qui réalise plus de 4 millions d'euros de chiffre d'affaires, a de quoi se réjouir de cette opération puisqu'elle distribue déjà les smartphones de Recommerce et peut légitimement espérer des investissements supérieurs de la part de l'entreprise.

Recommerce, qui compte 70 salariés, annonce plus 60.000 mobiles repris, traités et revendus chaque mois pour un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros. L'objectif est d'atteindre les 100 millions d'euros dans les deux ans.

Depuis 2007, et la sortie du tout premier iPhone, pas moins de 7 milliards de smartphones ont été vendus sur la planète. Le marché du mobile reconditionné croît de plus de 20% par an dans le monde et selon Strategy Analytics, plus de 131 millions d’unités seront reconditionnés en 2018.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La France veut devenir un champion de l'intelligence artificielle — et elle commence par changer la façon dont on enseigne les maths à l’école

VIDEO: Ces maquettes géantes de New York et Chicago ont été réalisées grâce à une imprimante 3D