Plusieurs régions viticoles ont alerté sur leurs difficultés à recruter des vendangeurs — mais il y a une région qui s'en sort mieux

Vendanges à Loerzweiler en Allemagne, le 6 août 2018. REUTERS/Ralph Orlowski

Les vendanges ont du mal à séduire des candidats. Depuis plusieurs jours, de nombreuses régions viticoles alertent sur leurs difficultés de recrutement, liées aux fortes contraintes de ce travail saisonnier. 

Ces difficultés semblent s'accentuer particulièrement depuis quelques années, mais elles peuvent aussi être aplanies par une grande anticipation. 

En Alsace par exemple, une cellule spéciale de Pôle emploi est activée chaque été depuis 1995 pour aider les vignerons à trouver leurs vendangeurs. 

"L'opération 'Alsace vendanges' est menée en partenariat avec l'AVA, l'association des viticulteurs d'Alsace et la MSA, la Mutualité sociale agricole", a expliqué à Business Insider France Grégory Weitz de Pôle emploi, qui pilote l'opération depuis Colmar. "La quasi-totalité des viticulteurs alsaciens travaille avec nous. En ce moment nous avons plus de 1800 demandes de vignerons qui cherchent à pourvoir des équipes de 3 à 50 vendangeurs."

"Les viticulteurs alsaciens ont un fort taux de fidélisation des vendangeurs qui reviennent chaque année, mais les gens vieillissent et arrêtent ou trouvent un travail à temps plein. En Alsace, le taux de chômage baisse, il y a donc moins de personnes pour faire les vendanges, d'autant que notre région a des spécificités liées à ses AOC comme vendanger à la main et pas les jours de pluie. C'est pourquoi nous avons cette cellule spécialisée. Depuis mercredi, sept agents de Pôle emploi sont mobilisés pour répondre à une ligne téléphonique dédiée au recrutement de vendangeurs (03 89 20 80 70)."

Quai de la Sinn à Colmar dans le Haut-Rhin. Flickr/Office de tourisme de Colmar

Pôle emploi a tiré les leçons du passé: 

"L'an dernier nous avons été pris de court par la précocité des vendanges mais cette année, nous l'avons bien anticipé. Notre cellule spécialisée a été ouverte dès le 20 juin pour recueillir les besoins des viticulteurs", concède Grégory Weitz.

Si la date du début des vendanges en Alsace ne sera officiellement fixée que lors d'une Assemblée générale de l'AVA le 20 août, cela fait quelques semaines qu'elles s'annoncent précoces.

"Dès qu'il a été question de débuter les vendanges courant août, nous avons lancé une grosse communication auprès des étudiants, via le Crous (le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires). Vu que les rentrées universitaires sont de plus en plus tôt en septembre, les étudiants viennent de moins en moins faire les vendanges, mais comme cette année elles devraient commencer vers le 21 août, nous les avons particulièrement ciblés."

Pour aider les viticulteurs, Pôle emploi peut également s'appuyer sur son nouveau site internet dédié au recrutement des métiers en tension: maintenant.pole-emploi.fr

"C'est un nouvel outil qui se veut le 'Tinder' des métiers en tension", explique Grégory Weitz. Le viticulteur répond à 10 questions pour cibler ses besoins. Le candidat, de son côté, indique ce qu'il recherche et ses disponibilités en quelques clics, sans CV. Puis la mise en relation est directe."

Ce site, qui est encore en version beta, a été créé l'an dernier par une conseillère de Pôle emploi en Franche-Comté, justement pour faciliter les recrutements de vendangeurs, avant d'être élargi à 37 métiers en tension. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici 9 raisons qui expliquent pourquoi il est de plus en plus difficile de recruter des vendangeurs

VIDEO: Cette salle de sport ne ressemble à aucune autre — elle est entièrement faite de bois et recouverte de plantes