Réduire les émissions de CO2 coûtera l’équivalent du PIB de l’UE, prévient un ancien chercheur de la NASA

Réduire les émissions de CO2 coûtera l’équivalent du PIB de l’UE, prévient un ancien chercheur de la NASA

Donald Trump a récemment décidé le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat. REUTERS/Fabian Bimmer

Le taux de CO2 dans l'air a franchi un seuil de non-retour l'an dernier.

De nombreux scientifiques ont affirmé que pour réduire la concentration de CO2 de l'air, le développement des énergies renouvelables ne sera pas suffisant.

Il faudra donc trouver des technologies pour capturer le dioxyde de carbone que l'activité humaine a mis dans l'atmosphère.

Mais selon une étude réalisée par un ancien chercheur de la NASA repérée par le site Quartz, cela pourrait coûter très cher.

D'après les estimations de James Hansen, professeur à l'Université Columbia (Etats-Unis) et ex-directeur du Goddard Institute for Space Studies de la NASA, les pays devraient débourser au moins 18.000 milliards de dollars sur 80 ans pour capturer les émissions de CO2 en excès et ramener le taux de CO2 dans l'air à un niveau adéquat. 

C'est quasiment l'équivalent du PIB de l'Union européenne ou dix fois la valeur de la marque Louis Vuitton par an pendant 80 ans.

Et ce montant ne correspond qu'au scénario idéal — c'est-à-dire si les principaux objectifs stipulés par l'Accord de Paris sont mis en oeuvre, si les émissions de CO2 sont réduites de près de 6% par an par exemple. 

Si les pays repoussent à nouveau à plus tard les mesures nécessaires pour réduire le réchauffement climatique et que les émissions de CO2 dans l'air continuent d'augmenter de 2% par an, la facture pourrait être beaucoup plus élevée.

Dans ce dernier scénario, la réduction des émissions de CO2 dans l'air coûterait environ 535.000 milliards de dollars sur 80 ans.

Et ces deux montants n'incluent pas le coût de déploiement des technologies permettant de réduire les émissions de CO2 dans l'air.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les canicules vont devenir de plus en plus mortelles — voici pourquoi

VIDÉO: Ce petit four à énergie solaire va égayer vos sorties camping

  1. Lore L

    Merci pour cette précision tout à fait nécessaire!

  2. ujhtgytuytuygk

    *la crise financière de 2007 c’était 750 milliard .
    d’après Frédéric Martin trois fois rien(750*=3x250). j'ai comme l'impression que Mr Martin ne vie pas sur notre planète!
    dites ,moi il y a aussi Mr Obama sur votre planète? apres tout c’est bien lui qui a donner c'est trois fois rien au banques a son premier mandat.
    l’écologie vas couter l’équivalent d'une crise tous les 3 ans .
    si le soleil ne nous tuera pas on peux être sur de mourir sous l’impôt . je sais bien que ce n'est pas nous qui paieront . mais quand meme un peux d'argent pour les ecole primaire les hopitaux les routes........

Laisser un commentaire