Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les Chinois raffolent d'un cognac français — les ventes du groupe Rémy Cointreau décollent fortement

Les Chinois raffolent d'un cognac français — les ventes du groupe Rémy Cointreau décollent fortement
© L'acteur et chanteur chinois Huang Xiaoming sirote un verre du cognac Rémy Martin dans une publicité. YouTube/Rémy Martin cognac

Rémy Cointreau a fait état jeudi d'une très forte accélération de sa croissance organique au premier trimestre de son exercice décalé, porté par un bond en avant des ventes de son cognac Rémy Martin en Chine.

Le groupe, également propriétaire de la liqueur Cointreau et du rhum Mount Gay, a vu ses ventes progresser de 9,9% à 240,2 millions d'euros au cours du trimestre clos le 30 juin et sa croissance organique atteindre 8,0%, soit près du double des 4,7% attendus en moyenne par les analystes.

Cette performance a été portée par Rémy Martin, principal centre de profit du groupe, dont les ventes ont littéralement décollé, signant une hausse de 18,7% à taux de changes et périmètres constants, un chiffre très supérieur aux 11,7% attendus.

En Chine, où le groupe a vu ses ventes solidement redémarrer au cours de son précédent exercice après plusieurs années plombées par les mesures anti-corruption de Pékin, le cognac a signé une "solide croissance à deux chiffres", indique le groupe dans une présentation mise en ligne sur son site internet.

A l'inverse, la tendance s'est tassée aux Etats-Unis, son premier marché, sur des bases de comparaison élevées.

Il a aussi profité d'une bonne dynamique en Russie, où la reprise se confirme, en Afrique et dans le réseau de "travel retail" (ventes aux voyageurs).

Les ventes ont aussi été portée par Louis XIII, cognac ultra haut de gamme à 3.000 dollars (environ 2.500 euros) la bouteille, avec notamment le lancement d'une édition limitée de 500 carafes magnum baptisées "The Legacy", élaborées par quatre générations de maîtres de chai.

A l'inverse, les ventes de la division liqueurs et spiritueux ont accusé une baisse de 1,9% en données comparables, liée à la déconsolidation de Passoa depuis décembre 2016.

Le groupe confirme son objectif de croissance de son résultat opérationnel courant pour l'ensemble de l'exercice 2017-2018 à taux de change et périmètre constants.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :