Renault reprend des couleurs en Bourse — une montée de Nissan à son capital pourrait tourner à son avantage

"Sense8" de Netflix

Renault redémarre à la Bourse de Paris ce vendredi 23 novembre 2018. Et c'est plutôt surprenant au vu de l'actualité concernant le constructeur automobile.

Le groupe est en pleine tourmente depuis l'arrestation de son PDG, Carlos Ghosn, lundi au Japon. Un actionnaire a même porté plainte contre la société après la chute de l'action Renault, et d'autres pourraient lui emboîter le pas.

Mais le constructeur français bénéficie d'un soutien inespéré ce vendredi. Les analystes de la banque d'investissement américaine Jefferies ont opté pour un relèvement de leur recommandation sur le titre. Ils conseillent de "conserver" contre "acheter" auparavant, avec un objectif de cours fixé à 78 euros.

A 9h42, la valeur Renault bondit de 3,15%, à 60,96 euros. Elle efface ainsi une partie des pertes enregistrées depuis le début de la semaine. 

Cours de l'action Renault à 9h42, vendredi 23 novembre 2018. Investing

Il y a beaucoup de spéculations sur l'alliance Renault-Nissan ces derniers jours, notamment sur la volonté supposée du constructeur japonais de revoir la structure du partenariat entre les deux groupes. Nissan souhaiterait rééquilibrer la balance et grimper au capital de Renault, afin notamment d'obtenir une modification de la répartition des droits de vote. 

Le constructeur français possède actuellement 43% du capital de Nissan, quand celui-ci détient seulement 15% de la marque au losange.

Mais pour Jefferies, une montée en puissance du groupe nippon au sein de l'alliance pourrait finalement être une bonne nouvelle pour Renault. Ses analystes pensent que le groupe tricolore pourrait réduire sa participation au capital de son partenaire jusqu'à 15%, rapporte le site Bourse Direct.

Or, selon eux, une vente de titres directement sur le marché ou à Nissan entraînerait une réduction de la décote dont souffre la valeur Renault et donnerait au groupe des moyens pour redéployer son capital en interne, voire réaliser des acquisitions.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Carlos Ghosn pourrait perdre la présidence de Nissan — retour sur la carrière du PDG de Renault empêtré dans une affaire de fraude fiscale au Japon

VIDEO: 3 façons surprenantes qui montrent que les humains continuent d'évoluer