Renault et Nissan ont annoncé jeudi la signature d'un accord exclusif avec Waymo, propriété d'Alphabet, la maison-mère de Google, pour travailler sur les services de mobilité sans conducteur. Il s'agit notamment d'imaginer ensemble la manière de livrer des marchandises ou d'être un service de taxi autonome. Waymo en a déjà lancé un à Phoenix il y a six mois. A l'été 2018, Waymo avait ainsi révélé que ses voitures autonomes pourront emmener des clients de Walmart faire leurs courses. Dans un communiqué, les deux constructeurs ajoutent qu'ils deviennent ainsi les premiers à explorer ce terrain avec Waymo en France et au Japon. Pendant une période initiale, l'accord portera sur tous les aspects des services passagers et des livraisons par véhicule autonome.

Les trois partenaires travailleront ensemble sur des études de marché et sur les sujets légaux et réglementaires que pose la voiture sans conducteur. Ces analyses commenceront par la France et le Japon et pourraient être élargies par la suite à d'autres marchés, sauf la Chine qui n'est pas couverte par le périmètre de l'accord. "Ce partenariat accélèrera nos engagements en matière de création de nouveaux services de mobilité partagée et profitera à l'ensemble de l’écosystème automobile, en nous plaçant au premier plan des nouvelles offres commerciales de mobilité autonome sur nos marchés stratégiques clés", a déclaré Thierry Bolloré, le DG de Renault, cité dans un communiqué.

L'ampleur des investissements à consacrer au développement des véhicules électriques et autonomes pousse nombre de constructeurs à rechercher des alliances. Fiat Chrysler et Jaguar ont ainsi également noué des accords avec Waymo. Jusqu'en 2014, les constructeurs automobiles avaient véritablement l'ambition d'imposer leur propre système d'exploitation dans les voitures du futur pour maîtriser toutes les données. Beaucoup d'entre eux se sont toutefois rendus à l'évidence qu'il serait difficile de proposer le même niveau d'expérience client qu'Android ou iOS. 

A lire aussi — Renault pivote vers la voiture autonome en récupérant les chercheurs du fabricant de puces Intel en France

Ce n'est pas la première fois que l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi signe un accord avec Google. L'an dernier, les deux constructeurs avaient annoncé collaborer avec Google pour équiper avec son système d'exploitation Android. Cet accord prévoit d'installer dès 2021 le système d'exploitation de Google, Android, dans les véhicules de l'alliance. L'objectif est d'offrir aux conducteurs un accès direct à certains services, tels que le système de navigation Google Maps, la commande vocale de Google Assistant et les applications, d'aides à la conduite par exemple, sur Google Play Store.

Concernant l'habitacle du futur, Renault a également réalisé un prototype d'un système audio embarqué pour voiture autonome avec la startup Devialet, dans laquelle le constructeur a investi, sans les fonctionnalités d'un smart speaker mais en travaillant sur l'acoustique d'un véhicule.

Renault multiplie les accords avec des entreprises de la tech. Le géant chinois du e-commerce Alibaba a annoncé mardi 11 juin 2019 que son assistant personnel intelligent équipera des véhicules d'Audi, Renault et Honda en Chine. L'enceinte connectée Tmall Genie Auto, développée par Alibaba A.I. Labs, permettra aux conducteurs d'utiliser des commandes vocales pour suivre une livraison, acheter des billets de cinéma ou réserver un restaurant, La situation pose toutefois la question de savoir qui, des constructeurs de véhicules ou des géants de la tech, contrôlera à l'avenir l'habitacle de la voiture et surtout les données qui en sortiront.

Particulièrement en avance sur les tests en grandeur réelle, Waymo a effectué des essais sur des voitures autonomes aux Etats-Unis sur une distance totale de plus de 10 millions de miles (16 millions de km). Le Boston Consulting Group estime qu'il faudra 1.800 milliards (1.576 milliards d'euros) de dollars d'investissements pour développer des voitures sans conducteur d'ici 2035.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Waymo a présenté ses voitures autonomes pour la première fois en Europe

VIDEO: Ce casque permet de lire dans vos pensées — voici comment il fonctionne