Renault copie une partie de la stratégie de Tesla pour mieux se préparer à l'avenir de l'automobile

Tesla a déployé 272 unités de stockage d'énergie Powerpack (les cubes blanc sur la photo) à Kauai, Hawaï. YouTube/Tesla

Le groupe automobile Renault-Nissan envisage de construire une usine de stockage d'énergie de 100 mégawatts en Europe, avec l'idée de donner une seconde vie à ses batteries électriques, ont rapporté des sources à Reuters.

Renault-Nissan a noué un partenariat avec The Mobility House, un spécialiste allemand du stockage d'énergie, pour mettre au point une mégabatterie qui serait fabriquée à partir de batteries nouvelles et usagées, a précisé une des sources à Reuters.

"Nous travaillons avec The Mobility House sur plusieurs programmes, dont un projet important de stockage d'énergie actuellement encore en phase d'étude", a dit Céline Farissier, porte-parole de Renault, sans donner davantage de détails.

Renault s'inspire ainsi de l'Américain Tesla, constructeur automobile qui cherche aussi à multiplier les "Gigafactories"— des usines géantes de batteries — et projetterait d'en établir une en Europe

Le groupe fondé par Elon Musk a aussi développé une unité de stockage d'énergie appelée Powerpack, testé sur un premier site en Californie.

Plutôt que de générer de l'électricité en tant que telle, un site de stockage se recharge dans les moments de surplus de l'offre puis revend de l'électricité au réseau quand cela s'avère nécessaire.

En septembre 2016, Tesla avait remporté un tel contrat en Californie, qui portait sur la construction d'une unité de stockage électrique pour compenser des carences de fourniture électrique sur le réseau. 

Tesla a aussi utilisé ses technologies de batteries Powerpack — accompagnés de panneaux solaires — pour alimenter Kauai, une île de l'archipel de Hawaï (Etat-Unis).

Le projet d'usine de Renault-Nissan serait suffisant pour alimenter 120.000 maisons ou pour prendre le relais d'une centrale à gaz ou à charbon en cas de pic de la demande, selon Reuters.

Recycler les batteries de 4 millions de voitures électriques

Renault, Tesla, mais aussi BMW et Daimler: les constructeurs de voitures électriques se lancent dans des projets de stockage d'énergie car ils cherchent à créer un marché pour les batteries lithium-ion usagées qui ne peuvent plus assurer la bonne marche des véhicules électriques.

Il y aurait quatre millions de voitures électriques en circulation d'ici 2020. Valoriser leurs batteries usagées pourrait faire baisser le coût des véhicules électriques et les mégabatteries constituent l'une des pistes pour recycler les cellules d'alimentation.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : De nouvelles images prises par drone de la Gigafactory de Tesla montrent que le projet avance à grands pas

VIDEO: Les assistants audio sauvegardent tout ce que vous leur demandez — voici comment retrouver votre historique et le supprimer