Le président de la République Emmanuel Macron reçoit le President des Etats-Unis Donald Trump  à l'Elysée, le 10 novembre 2018. REUTERS/Vincent Kessler

Le président français Emmanuel Macron a accueilli son homologue américain ce samedi en fin de matinée à l'Elysée à Paris pour un échange scruté de près après que Donald Trump a publié un message accusateur contre son allié sur Twitter.

Donald Trump a fait le déplacement en France pour participer aux commémorations du centenaire de la Première guerre mondiale. Et dans l'avion, vendredi soir, le président des Etats-Unis a lâché un message rageur contre la France sur Twitter, accusant Emmanuel Macron de l'avoir insulté:

"Le président Macron vient de suggérer que l'Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les États-Unis, la Chine et la Russie. Très insultant, mais peut-être que l'Europe devrait d'abord payer sa part à l'OTAN que les États-Unis subventionnent largement!", a tweeté Donald Trump.

Lors de leur premier échange devant la presse samedi, avant leur entretien privé, Emmanuel Macron a joué l'apaisement, en rappelant les liens historiques qui lient les Etats-Unis et la France et surtout reprenant à son compte une rhétorique américaine sur le "fardeau" du budget de l'OTAN:

"Nous célébrons ici l'amitié entre nos peuples, nos armées et la formidable solidarité entre nous... Nous avons beaucoup de sujets d'intérêt commun: l'Iran, la Syrie, les sujets commerciaux, l'ordre international y compris les sujets climatiques, les sujets liés à l'Afrique, et bien évidemment je vais aussi partager avec le président Trump les propositions faites sur les capacités stratégiques européennes et une Europe qui puisse prendre davantage la part, justement, du fardeau commun au sein de l'OTAN..."

Donald Trump a embrayé sur l'amitié des deux hommes et leurs "similarités", puis a dit "apprécier ce que vous dites sur le partage du fardeau du financement de la défense." Le président américain a dit souhaiter "que l'Europe soit forte".

Donald Trump et Emmanuel Macron s'expriment devant les médias, à l'Elysée, le 10 novembre 2018. REUTERS/Carlos Barria

Emmanuel Macron a ensuite de nouveau repris une expression chère à son partenaire américain — "injuste" ("unfair") — pour mieux vanter le projet qui avait irrité Donald Trump. S'exprimant à ce moment là en anglais, le président français a dit:

"il est injuste que la sécurité de l'Europe soit assurée aujourd'hui par les seuls Etats-Unis et nous avons besoin de mieux partager le fardeau. C'est pourquoi je crois que nous avons besoin de plus de défense européenne pour prendre en charge ce fardeau. Quand Donald Trump a besoin de défendre un des Etats des Etats-Unis, il ne demande pas à la France ou à l'Allemagne ou un gouvernement européen de financer cela."

Après leur entretien, les deux présidents déjeuneront avec leurs épouses. Ils seront ensemble dimanche 11 novembre pour la cérémonie sous l'arc de Triomphe avec une soixantaine d'autres chefs d'Etat et de gouvernement, dont Vladimir Poutine et Angela Merkel.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ces 29 pays ont les banques les plus sûres du monde

VIDEO: Ce vélo connecté futuriste par abonnement débarque en France