Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Réouverture des magasins : quelles sont les mesures mises en place pour faire son shopping en toute sécurité ?

Réouverture des magasins : quelles sont les mesures mises en place pour faire son shopping en toute sécurité ?
De nombreux magasins ont rouvert ce 11 mai, mais sous condition de mettre en place des mesures de sécurité, comme un sens de circulation pour entrer au BHV Marais à Paris. © Blondet Eliot/ABACA

Si certains attendaient le 11 mai avec impatience pour revoir leurs proches, d'autres ont préféré faire rimer déconfinement avec nouveaux vêtements. Les commerces non alimentaires comme les magasins de mode et de décoration ont le droit de rouvrir à partir de ce lundi 11 mai, sauf quelques exceptions. La réouverture des centres commerciaux de plus de 40 000 m2 est autorisée, mais dépend cependant des préfectures. À Paris, zone rouge, les grands magasins comme les Galeries Lafayette Haussmann et le Printemps n'ont pour le moment pas le droit de rouvrir boutique.

Les autres commerçants, indépendants comme grandes enseignes, ont dû mettre en place des mesures sanitaires pour protéger leur personnel comme leurs clients. Il sera désormais banal de voir des affiches rappelant les gestes barrières placardées sur les vitrines des magasins, ainsi que de devoir faire la queue dehors, car le nombre maximal de clients à l'intérieur est déjà atteint. Ces nouveautés, certes contraignantes, visent avant tout à permettre aux commerçants de reprendre leur activité en toute sécurité. Voici les différentes mesures que vous pourrez voir dans les magasins à partir de ce lundi 11 mai.

Mise à disposition de gel hydroalcoolique

Kelly Sikema/Unsplash

La première mesure sanitaire mise en place par les magasins concerne évidemment le nettoyage des mains, premier geste barrière pour éviter la propagation du virus. Dans la fiche du kit de lutte contre le Covid-19 destinée aux commerces de détail non alimentaires, le gouvernement recommande ainsi aux commerçants de mettre à disposition des clients du gel hydroalcoolique à l’entrée du magasin et de les inciter à s'en servir avant d’entrer pour qu’ils touchent les articles avec des mains propres.

Les salariés doivent également avoir en permanence près de leur poste de travail du gel hydroalcoolique, des lingettes nettoyantes, du savon, de l'essuie-tout, des sacs-poubelle et une boîte de mouchoirs en papier par personne.

A lire aussi — Avez-vous vraiment besoin de gel hydroalcoolique pour vous laver les mains ?

Nettoyage régulier

Anton/Unsplash

Le gouvernement conseille aux magasins d'établir "un protocole de nettoyage avec périodicité et traçage de tous les espaces, des équipements de travail, des outils, des poignées de portes et boutons, zones de paiement, matériels, plus généralement de tout objet et surfaces susceptibles d’avoir été contaminés".

L'employeur ayant une "obligation de sécurité", il doit mettre à disposition de ses salariés les produits nécessaires pour nettoyer le mobilier et les poignées de porte. Le Ministère du travail préconise d'ailleurs de laisser les portes des magasins ouvertes afin de limiter les contacts avec les poignées.

A lire aussi — Voici combien de temps le coronavirus peut survivre selon les surfaces et comment les désinfecter

Port du masque obligatoire dans certains magasins

Anastasiia Chepinska/Unsplash

Lors de son allocution du 28 avril, le Premier ministre Edouard Philippe avait affirmé que "le port du masque grand public sera recommandé pour les personnels et les clients lorsque les mesures de distanciation physique ne peuvent être garanties." Il avait précisé que les commerçants étaient en droit de subordonner l'accès à leur magasin au port du masque. Les petits commerces indépendants sont davantage concernés par cette mesure, leur taille ne permettant pas toujours de respecter la distanciation sociale d'un mètre minimum.

Mais certaines grosses enseignes ont également décidé de rendre le masque obligatoire par précaution, comme le recommande la Fédération Nationale de l'Habillement (FNH). C'est le cas du BHV Marais à Paris, qui en a informé ses clients par mail, et leur a par la même occasion rappelé les gestes barrières. La chaîne Décathlon exige elle aussi que ses clients soient masqués, à partir de 12 ans, pour pouvoir rentrer dans les magasins de sport.

A lire aussi — Comment fabriquer un masque chez soi ? Tissu, taille, norme Afnor... Nos conseils pour une protection efficace

Les postes de caisse et les paiements aménagés

Jonas Leupe/Unsplash

Afin de protéger les vendeurs comme les clients, les postes de caisse des commerces ont dû être aménagés, notamment avec un panneau transparent en Plexiglas, muni d'une fente pour les paiements.

La FNH et le Ministère du travail demandent aux commerçants d'encourager le paiement sans contact par carte bancaire ou téléphone, sans pour autant interdire le paiement en espèces. Une soucoupe doit cependant être utilisée pour la remise des espèces, afin d'éviter absolument le contact de main à main.

Des essayages réglementés

Westsport Wiki/Wikimedia Commons

Le point le plus "sensible" selon la FNH, reste l'essayage en cabine. Le gouvernement ne l'interdit pas, mais préconise tout de même aux commerçants d'éviter "de vendre le modèle en exposition mais plutôt le vêtement dans son plastique d’origine", ce qui sous entend que le vêtement n'aura pas été essayé.

La FNH donne des conseils plus détaillés quand aux cabines d'essayage, et suggère aux commerçants de rendre le port du masque obligatoire pour tout client souhaitant essayer un vêtement ou un sous-vêtement.

La fédération préconise ensuite de "mettre en quarantaine un produit essayé et non acheté, au minimum 4 heure et le passer éventuellement à la vapeur avec désinfectant". Les scientifiques recommandent en effet d'isoler pendant une demi-journée les vêtements qui ont été essayés afin de diminuer leur charge virale.

Un sens de circulation dans le magasin

Blondet Eliot/ABACA

Si les locaux le permettent, le gouvernement préconise aux commerces d'organiser "un flux d’entrée et de sortie". Les magasins équipés de plusieurs portes d'entrée peuvent par exemple choisir d'en condamner certaines et d'instaurer un sens de circulation à l'aide d'un fléchage au sol ou de panneaux.

Pas toutes les tailles de vêtement sorties

Keagan Henman/Unsplash

Les mesures sanitaires de protection contre le coronavirus devraient aussi se voir sur les étagères et les portants des magasins. Le gouvernement conseille en effet aux commerçants de limiter éventuellement le nombre d’articles à la vente, et de ne sortir qu'un article par taille pour les vêtements, afin de limiter les contacts et le risque de propagation du virus.

A lire aussi — Voici les 6 étapes à suivre pour porter un masque efficacement

Découvrir plus d'articles sur :