Le DG de Google, Sundar Pichai avec sa femme Anjali Pichai. Kimberly White/Getty Images

Dans le sillage de la diffusion d'un manifeste controversé écrit par un employé Google, le DG Sundar Pichai a déclaré que les "quelques jours très difficiles" l'avaient forcé à interrompre ses vacances en famille.  

"J'étais en voyage d'affaires en Afrique et Europe les dernières semaines et je venais tout juste de commencer mes vacances en famille cette semaine," écrit Pichai dans une note interne adressée à l'entreprise. "J'ai décidé de rentrer demain puisqu'il y a clairement beaucoup de choses à discuter en groupe — y compris comment créer un environnement plus inclusif pour tous."

Selon son mémo, Pichai, accompagné des membres de l'équipe dirigeante, ont prévu une assemblée publique jeudi 10 août. 

"Ces derniers jours ont été très difficiles pour beaucoup au sein de l'entreprise, et nous avons besoin de trouver une façon de débattre des problèmes sur lesquels nous pourrions être en désaccord — tout en le faisant en accord avec notre Code de Conduite," écrit Pichai. 

Le scandale a débuté samedi dernier, après qu'un ingénieur sénior à Google avait écrit un manifeste anti-diversité de dix pages qui critiquait les objectifs de Google visant à augmenter la diversité ethnique et renforcer la parité. La note avait aussi affirmé qu'en raison de différences biologiques les femmes étaient moins aptes à travailler dans l'industrie tech.

"Nous devons arrêter de supposer que l'écart entre les sexes implique du sexisme," disait le document.

L'ancien ingénieur de Google a confirmé à Bloomberg qu'il avait été licencié hier 7 août. 

Version originale: David Choi/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Google licencie l'employé qui avait signé un manifeste anti-parité

VIDEO: Voici ce qui arriverait si la Terre tournait plus vite