Alphabet bat le consensus au T2 malgré l'amende record infligée à Google, mais l'action plonge

Le DG de Google Sundar Pichai à la conférence Google I/O à San Jose, California, le 17 mai 2017. REUTERS/Stephen Lam

Alphabet, la maison-mère de Google, a annoncé des résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre de l'exercice 2017. 

L'action, qui avait terminé la séance en hausse très modeste, perdait néanmoins près de 3% à 969 dollars en après-Bourse, alors que les analystes attendaient qu'Alphabet surpasse plus largement leurs attentes.

Le bénéfice trimestriel a plongé de 27,7% en raison d'une charge liée à l'amende record de 2,4 milliards d'euros imposée par l'Union européenne à sa filiale Google le mois dernier pour abus de position dominante.

Par ailleurs, le gouvernement français s'est déclaré lundi prêt à une transaction avec Google après avoir subi une défaite judiciaire dans sa volonté d'imposer un redressement fiscal de 1,115 milliard d'euros au géant de l'internet.

Voici les principaux résultats annoncés par Alphabet au T2 2017: 

  • Chiffre d'affaires: 26,01 milliards de dollars, en hausse de 21%, contre 25,65 milliards attendus 
  • Chiffre d'affaires publicitaires: 22,67 milliards de dollars, en hausse de 18,4%
  • Bénéfice par action (GAAP):  5,01$ contre 4,49$ attendus
  • Bénéfice net: 3,5 milliards de dollars (dont l'impact de 2,7 milliards de dollars pour l'amende européenne), contre 4,9 milliards un an plus tôt
  • Effectifs: 75.606 contre 66.575 un an plus tot
  • Clics rémunérés: +52% contre +35,2% attendus 

Les activités matériel et cloud d'Alphabet ont continué de progresser, passant de 2,17 milliards de dollars à 3,09 milliards de dollars de chiffre d'affaires au T2.

Mais la croissance du chiffre d'affaires publicitaire de Google — pilier des recettes du groupe — commence à ralentir. Le CA net, qui exclut les frais payés à des partenaires pour ramener du trafic sur le moteur de rechercher de Google, comme l'iPhone d'Apple, a progressé de 19% au T2, contre 22% de croissance enregistrée à la même période un an plus tôt.

L'activité "Other Bets", qui abrite les projets fous d'Alphabet comme Waymo, Nest et Verily, a dégagé un chiffre d'affaires de 248 millions de dollars sur le trimestre et accusé une perte de 772 millions de dollars.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Bruxelles inflige une amende de 2,42 Mds€ à Google pour abus de position dominante

VIDEO: Comment le rouge et le vert sont devenus les couleurs de Noël