Snap a perdu 2 millions d'utilisateurs au T3 et plonge en Bourse alors que ses résultats sont supérieurs aux attentes

Evan Spiegel, DG et co-fondateur de Snap. Business Insider/Greg Sandoval

Snapchat rétrécit, et les actions Snap s'effondrent.

Jeudi 25 octobre, Snap, la maison-mère de l'application de messagerie, a annoncé ses résultats pour le troisième trimestre 2018. Son chiffre d'affaires ressort supérieurs aux attentes de Wall Street, et ses pertes sont moins importantes que prévu, mais les données ont confirmé que la base d'utilisateurs de Snapchat continue de se réduire.

L'application a perdu deux millions d'utilisateurs actifs quotidiens (DAU) au cours du dernier trimestre, soit une baisse de 1 % par rapport aux 188 millions d'utilisateurs réunis au deuxième trimestre. Il s'agit également d'une baisse par rapport au sommet de 191 millions d'utilisateurs atteint au premier trimestre. Pour l'avenir, Snap indique qu'il s'attend à ce que ses DAU continuent de diminuer au quatrième trimestre.

>>>> Découvrez l'univers Business Insider France sur Instagram <<<<

Wall Street a d'abord salué les résultats de Snap côté chiffre d'affaires et bénéfice, et son titre a grimpé de plus de 9 %. Mais il est rapidement retombé dans le rouge, s'écrasant de 10 % à la clôture du marché au moment de la rédaction du présent article.

Que son chiffre d'affaires augmente alors que ses pertes se réduisent, malgré l'érosion de la base d'utilisateurs, est une bonne nouvelle pour l'entreprise. Elle montre qu'elle est capable de monétiser mieux ses utilisateurs existants, même si elle a du mal à en attirer de nouveaux.

Voici les chiffres clés annoncés par Snap pour le T3 2018:

  • Chiffre d'affaires: 297,7 millions de dollars (contre 283,36 millions de dollars prévus)
  • Bénéfice par action (ajusté): 0,12 $ (contre 0,14 $ attendu)
  • Utilisateurs actifs quotidiens: 186 millions (contre 186,8 millions attendus), en baisse de 1%.

L'entreprise a connu des difficultés ces derniers mois, car elle subit une pression continue de la part de Facebook et de son application Instagram, ainsi que de ses lignes de base utilisateur plates à la suite d'une refonte controversée de Snapchat.

Lors d'une conférence téléphonique avec les analystes jeudi, le DG Evan Spiegel a déclaré qu'une grande partie de la perte d'utilisateurs venait d'Android, et a vanté les mérites de la nouvelle application Android tant attendue comme un moteur probable pour la croissance future des utilisateurs.

Version originale: Rob Price/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On vous présente Muriel Tramis, pionnière du jeu vidéo et première femme du secteur à recevoir la Légion d'honneur

Facebook teste l'accès par abonnement à des contenus vidéo