REUTERS/Charles Platiau

SSociété générale a fait état jeudi de résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre, grâce notamment à une stabilisation de ses revenus dans les activités de taux et un gain exceptionnel lié à la réévaluation de ses titres Euroclear.

A la Bourse de Paris, le marché a salué cette publication trimestrielle. L'action Société générale a ouvert en hausse de plus de 2% et signe la deuxième plus forte hausse du CAC 40 .

A 9h45, le titre progresse de 3,68% à 34,38 euros alors qu'au même moment, l'indice bancaire européen gagne 1,17%. Depuis le début de l'année, il a néanmoins perdu plus de 20% de sa valeur.

Les analystes de Jefferies estiment dans une note de recherche que la banque a réalisé une "bonne performance" sur le trimestre dans la plupart de ses métiers mais ils attendent d'elle qu'elle reproduise ce type de performance trimestre après trimestre.

Ils soulignent aussi qu'un règlement du dernier litige aux Etats-Unis se profile.

Alors que les négociations se poursuivent avec les autorités américaines pour régler un litige portant sur des transactions en dollars et impliquant des pays frappés d'embargos économiques américains, la SocGen assure désormais que l'amende qu'elle encourt outre-Atlantique est "intégralement" couverte.

Pour ce faire, elle a passé dans ses comptes du trimestre une provision supplémentaire de 136 millions d'euros pour les litiges mais sans préciser quelle part de cette nouvelle provision était allouée au litige américain.

"Le groupe met fin ce trimestre aux impacts financiers des grands litiges avec les autorités américaines relatifs à la période pré-crise financière", déclare Frédéric Oudéa, le directeur général du groupe bancaire, cité dans un communiqué.

En juin, la banque avait déjà accepté de payer 1,1 milliard d'euros pour clore deux autres litiges aux Etats-Unis, l'un lié à des manipulation du taux interbancaire Libor, le second relatif au dossier du fonds souverain libyen.

Rebond sur le marché des taux

Sur le troisième trimestre, le bénéfice net de la banque française est ressorti à 1.234 millions d'euros en hausse de 32,4% tandis que son produit net bancaire (PNB) a de son côté crû de 9,6% à 6.530 millions d'euros.

D'après le consensus Inquiry Financial pour Reuters, les analystes attendaient en moyenne un produit net bancaire de 6.001 millions d'euros et un bénéfice net de 917 millions pour le troisième trimestre.

Dans la banque d'investissement, elle a enregistré sur le trimestre une stabilisation de ses revenus dans les activités de taux après une contraction de 1% entre mars et juin. BNP Paribas et Crédit agricole ont en revanche accusé une baisse de leurs revenus dans cette activité. et

Plus globalement, la banque de financement et d'investissement affiche des revenus en hausse de 7,7%.

Dans la banque de détail en France, où la banque a fermé 75 agences depuis le début de l'année, le PNB a progressé de 1,8%.

La réévaluation des actions Euroclear que la SocGen détient a généré un gain de 250 millions d'euros sur son résultat net. Ces titres sont désormais comptabilisés à 1.820 euros par action contre 840 euros précédemment.

Le groupe, qui est apparu vendredi comme la banque française la moins bien capitalisée dans le scénario extrême des tests de résistance menés par la Banque centrale européenne, indique aussi que son ratio de solvabilité CET 1 est ressorti à 11,2% à fin septembre.

Ces derniers mois, la SocGen a accéléré le recentrage de ses activités. Elle a ainsi cédé début août ses activités en Bulgarie et en Albanie.

Elle a aussi vendu sa filiale polonaise Eurobank à Bank Millennium pour 425 millions d'euros.

Elle a par ailleurs annoncé ce jeudi avoir signé un accord définitif pour reprendre les activités "equity markets and commodities" de Commerzbank.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les banques françaises résisteraient bien en cas de cataclysme macroéconomique — Société Générale est la moins robuste

VIDEO: Ce robot qui semble vivant pourrait sortir tout droit d'un film de science fiction — ça nous a vraiment fait peur