Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Apple a reculé en Bourse après des résultats décevants et des prévisions modestes

Apple a reculé en Bourse après des résultats décevants et des prévisions modestes
© REUTERS/Stringer

Les ventes d'iPhone ont ralenti sur les trois premiers mois de l'année 2017, qui correspondent au deuxième trimestre de l'exercice d'Apple. L'action a aussitôt reculé, perdant 2% dans les échanges après-Bourse mardi, alors que les investisseurs évaluaient l'importance de ce ralentissement.

La question clé pour tout le monde est la suivante: est-ce que ces ventes d'iPhone inférieures aux attentes et les prévisions modérées d'Apple pour le prochain trimestre témoignent juste d'un attentisme naturel des consommateurs en amont du lancement d'un nouvel iPhone en septembre? Ou est-ce le signe d'un problème plus profond dans l'activité la plus rentable d'Apple?

Le DG d'Apple, Tim Cook, a balayé ces inquiétudes lors d'une conférence téléphonique, assurant que les clients d'Apple attendent juste le prochain iPhone, attendu en automne. "Nous observons ce que nous considérons être une pause dans les ventes d'iPhone, que nous expliquons par le fait q'il y a plus d'articles, plus tôt, sur les futurs iPhones", a déclaré Tim Cook.

Certes, au T2, Apple a dégagé un bénéfice par action supérieur aux attentes de Wall Street, mais le chiffre d'affaires était en deçà des attentes. Par ailleurs, les prévisions de chiffre d'affaires d'Apple pour le trimestre en cours sont inférieures d'environ 1 milliard de dollars aux attentes des analystes.

Le cours d'Apple, qui avait atteint un sommet avant la publication des résultats, a perdu environ 2%, à 144,55$ après Bourse mardi.

La réaction de Wall Street à l'égard de ces résultats décevants a pu, toutefois, être tempérée par les projets d'Apple de reverser une part considérable de son cash aux actionnaires.

Apple a indiqué prévoir dépenser 50 milliards de dollars supplémentaires de capital en rachat d'actions et dividendes. Le dividende trimestriel d'Apple a été relevé à 0,63$ par action.

Voici les principaux résultats publiés par Apple mardi:

  • Bénéfice par action au T2: 2,10$, en hausse de 10% sur un an, contre 2,02$ attendus.
  • Chiffre d'affaires au T2: 52,9 milliards de dollars, en hausse de 4% sur un an, contre 53,1 milliards de dollars attendus.
  • Marge brute: 38,9%, en repli de 0,1% sur un an contre of 38,7% attendus.
  • Volume d'iPhones vendus: 50,76 millions, stable sur un an, contre 51,4 millions attnedus.
  • Prix de vente moyen de l'iPhone: 655$, en hausse de 2% sur un an, contre 666$ attendus.
  • Volume d'iPads vendus: 8,9 millions, en baisse de 12% sur un an.
  • Volume de Macs vendus: 4,1 millions, en baisse de 0,01% sur un an.

Voici les prévisions d'Apple pour le prochain trimestre:

  • Chiffre d'affaires au T3: entre 43,5 milliards et 45,5 milliards de dollars contre 45,7 milliards attendus.
  • Marge au T3: entre 37,5% et 38,5% contre 38,3% attendus.

"Nous sommes satisfaits de cette performance", a dit le DG d'Apple, Tim Cook, pendant une conférence téléphonique de résultats mardi.

Apple a vendu moins d'iPads et de Macs qu'il y a un an et les ventes d'iPhone étaient stables.

En volume, les ventes d'iPhone ont reculé de 1% sur un an, tandis que le chiffre d'affaires a augmenté de 1%.

Il y a un an, Apple a annoncé trois trimestres consécutifs de repli de ses ventes d'iPhone avant de renouer avec la croissance fin 2016, à l'occasion des fêtes de fin d'année. Certains analystes estiment que la sortie du prochain iPhone va marquer le coup d'envoi d'un "super cycle" d'achat, mais toute faiblesse, même relative, dans le cycle actuel de vente d'iPhone est scruté de près par les investisseurs.

Version originale: Kif Leswing/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :