Le DG de Google, Sundar Pichai, a déclaré que la société ne reculerait pas devant le problème que pose 'Fortnite' au business de la boutique d'applications Android

Le DG de Google, Sundar Pichai. Getty

  • Google tient la ligne sur le modèle économique de sa boutique d'applications.
  • Lundi, le DG Sundar Pichai a déclaré que sa société s'en tenait à la répartition actuelle de ses revenus avec les développeurs, soit une part de 30% des ventes et des achats intégrés.
  • Sundar Pichai a répondu à une question d'un analyste sur les canaux alternatifs de distribution d'applications—une référence peu subtile à "Fortnite", qui n'a pas souhaité mettre en vente son jeu sur Google Play pour protester contre la répartition des revenus.
  • Epic Games, la société créatrice de "Fortnite", tente de convaincre l'industrie du jeu vidéo que cette part de 30% est trop excessive. Mais Sundar Pichai explique que Google voit un juste "échange de valeur" dans ce que Google Play fournit aux développeurs. 

Google reste ferme sur le modèle économique de sa boutique d'applications.

Le DG de Google, Sundar Pichai, a déclaré lundi, à l'occasion de la présentation des résultats financiers de sa maison-mère Alphabet, que sa société s'en tenait à la répartition actuelle de ses revenus avec les développeurs, soit une part de 30% des ventes et des achats intégrés.

"Je pense qu'il y a un échange de valeur et que c'est la norme de l'industrie", a déclaré Sundar Pichai lundi lors d'un appel avec des investisseurs concernant les frais de Google Play. L'App Store d'Apple dispose également d'un partage des revenus de 70/30 avec les développeurs d'applications.

Les commentaires de Sundar Pichai sont une réponse à une question d'un analyste de Wall Street sur la façon dont Google se positionne dans un contexte où les développeurs trouvent des moyens de contourner les boutiques d'applications traditionnelles et la répartition des revenus qui en découle, en particulier sur Android.

L'analyste n'a pas donné de nom, mais l'une des principales entreprises à laquelle on peut penser est Epic Games, qui a boycotté la boutique Google Play lors de la sortie de "Fortnite" sur Android l'année dernière. La société a mis le jeu directement à la disposition des utilisateurs, de sorte qu'elle n'ait pas à payer cette part de 30% à Google.

Les analystes ont estimé que Google a perdu jusqu'à 50 millions de dollars de revenus, du simple fait de ne pas avoir le jeu "Fortnite" sur son Google Play Store — et si davantage de développeurs faisaient comme Epic Games, le problème pourrait s'aggraver pour Google.

"La taxe de 30% représente un coût élevé pour les développeurs, alors que les 70% qui leur restent doivent couvrir tous les coûts de développement, d'exploitation et de support de leurs jeux", avait déclaré le fondateur et DG d'Epic Games à Business Insider, Tim Sweeney, en août dernier.

"Sur les plates-formes ouvertes, 30% est vraiment disproportionné par rapport au coût des services fournis par ces boutiques, comme le traitement des paiements, la bande passante de téléchargement et le service client", a également déclaré Tim Sweeney.

A en juger par sa réponse à la question, Sundar Pichai semble avoir un point de vue différent, et Google estime que 30% est un bon prix par rapport à ce que Google Play Store fournit aux développeurs d'applications Android.

Android n'est pas le seul endroit où Epic Games fait des vagues. En décembre, les créateurs de "Fortnite" ont lancé leur propre boutique Epic Games, qui ne prend que 12% des parts de leurs ventes, contre 30% pour la principale plateforme de téléchargement de jeux Steam PC. Bien qu'Epic Game Store soit uniquement disponible sur PC, du moins pour le moment, il bénéficie déjà du soutien des développeurs de jeux.

Malgré tout, Sundar Pichai laisse une marge de manœuvre à Google pour modifier ses politiques à l'avenir, si Epic Games réussissait à faire bouger les choses sur Android ou ailleurs.

"Nous allons continuer sur cette voie", a déclaré lundi Sundar Pichai à propos de la structure de coûts actuelle de la société. "Mais évidemment, nous nous adaptons toujours à la position du marché".

Version originale: Nick Bastone/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 'Fortnite' est enfin disponible sur Android à partir d'aujourd'hui — voici comment télécharger le jeu et la liste des téléphones compatibles

Voici la pire chose à faire quand vous vous levez le matin selon un médecin du sommeil