Richard Branson et son entreprise Virgin Galactic prévoient d'envoyer toutes les 32 heures des gens dans l'espace

Le vaisseau VSS Unity capable d'envoyer des passagers aux frontières de l'espace. Facebook/Virgin Galactic

L'entreprise spatiale Virgin Galactic, fondée par l'entrepreneur britannique Richard Branson, prévoit d'emmener des gens dans l'espace toutes les 32 heures en 2023, peut-on lire dans le document déposé auprès du gendarme boursier américain, la SEC, à l'occasion d'une levée de fonds de 800 millions de dollars, repéré par le blog Parabolic Arc. Virgin Galactic, qui vend des tickets pour l'espace à 250 000 dollars l'unité, est en compétition avec Blue Origin, l'entreprise spatiale du fondateur d'Amazon Jeff Bezos, et SpaceX d'Elon Musk, afin de transporter des touristes dans l'espace.

On savait déjà que Virgin Galactic avait prévu d''envoyer ses premiers clients dans l'espace en juin 2020. Concrètement, VSS Unity (connu aussi sous le nom de SpaceShipTwo) offrira quelques minutes d'apesanteur à six passagers à la fois, qui verront les courbes de la Terre par de grands hublots, pour un vol de 90 minutes, aux frontières de l'espace (proche des 100 km d'altitude). Dans le document déposé auprès du gendarme boursier, on apprend que l'entreprise a prévu de commencer avec 16 vols par an en 2020, puis de monter à 270 en 2023, quand elle disposera de toute sa flotte de cinq vaisseaux. Soit un vol toutes les 32 heures. Elle aura alors la capacité de transporter en année pleine 1 565 personnes d'ici quatre ans.

A lire aussi — Richard Branson annonce qu'il ira dans l'espace avec Virgin Galactic dans 'quelques mois' — avant d'y envoyer les touristes fortunés

Capture d'écran du document déposé par Virgin Galactic auprès de la SEC. SEC

La navette sera convoyée par l'avion à réaction WhiteKnightTwo. Plus de 600 personnes ont déjà réservé une place comme touriste de l'espace, dont l'acteur Ashton Kutcher, permettant à Virgin Galactic de déjà collecter 80 millions de dollars.

Plus d'un milliard de dollars dépensés par Richard Branson

Virgin Galactic estime que les revenus issus de ces vols commerciaux devraient passer de 31 millions de dollars l'an prochain à 570 millions de dollars d'ici 2023. Il faut tout de même prendre ces prévisions avec prudence. Après 15 ans de développement, le programme spatial privé de Virgin Galatic a connu de nombreux retards. Ainsi, Richard Branson est connu pour avoir évoqué des dates de lancement  et les avoir ratées. Il a déjà prédit que les vols spatiaux seraient opérationnels en 2009, 2011, 2013 et 2014. Sans succès. Pire, en 2014, le vaisseau SpaceShipTwo s'est écrasé lors d'un vol d'essai, causant la mort du copilote et de graves blessures au pilote.

Richard Branson a dépensé entre 1 milliard et 1,3 milliards de dollars. avec ses trois entreprises spatiales, Virgin Galactic, The Spaceship Company et Virgin Orbit. A titre de comparaison, Jeff Bezos dépenserait la même somme... mais par an. Richard Branson et Jeff Bezos font partie avec Elon Musk du cercle des dirigeants de la tech qui dépensent pour l'instant des milliards dans l'aventure du tourisme spatial, sans être certain de gagner de l'argent à terme. Virgin Galactic brûlerait 16 millions de dollars par mois. soit 190 millions par an. SpaceX a déjà connu des années de rentabilité grâce à des contrats signés, notamment, avec la NASA pour son lanceur réutilisable.

A lire aussi — Pourquoi les projets d'Elon Musk pour rendre Mars vivable ne sont pas concrètement faisables

C'est pour cette raison que Virgin Galactic, fondée par l'entrepreneur britannique Richard Branson, devrait faire son introduction en Bourse d'ici la fin de l'année 2019 dans le cadre d'un accord avec une société d'acquisition à vocation spécifique (SAVS), créée par les sociétés de capital-risque Social Capital et Hedosophia.

Richard Branson, 68 ans, avait déclaré à CNBC qu'il se préparait à aller dans l'espace avec Virgin Galactic et qu'il suivait un entraînement spécial d'astronaute et de fitness dans une centrifugeuse pour être physiquement prêt pour le jour J. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Ce supermarché a ouvert un rayon sans plastique