Le robot livreur de repas qui a pris feu à l'université de Berkeley avait le même problème que les téléphones Samsung Galaxy Note 7

Getty Images

  • Un robot autonome utilisé pour transporter de la nourriture aux étudiants a pris feu vendredi dernier sur le campus de l'université de Berkeley.
  • Aucun étudiant n'a pas été blessé pendant l'incident.
  • Kiwi — l'entreprise qui a conçu ces robots livreurs de repas — a dit qu'il s'agissait du même problème de batterie qui a touché les téléphones Galaxy Note 7 comme la source de la combustion. 

Les étudiants de l'université de Berkeley ont été témoins de la "mort" spectaculaire d'un robot vendredi dernier qui pourrait donner un aperçu du futur. 

Un robot livreur de repas à quatre roues, Kiwibot, l'un des 100 robots actuellement en test sur le campus de l'université, a pris feu spontanément. Le feu a été très vite maîtrisé, grâce à un témoin armé d'un extincteur et personne n'a été blessé pendant l'incident. 

Mais cet incident a provoqué des craintes concernant les nouveaux dangers inconnus et peu communs qui nous attendent alors que les voitures autonomes, les drones et autres espèces de robots deviennent plus communs.


Que s'est-il passé ? 

Selon Kiwi, le constructeur de Kiwibot, le robot a pris feu à cause des mêmes forces basiques chimiques qui ont anéanti les smartphones et autres équipements électroniques: une batterie défaillante. 

"Nous avons appris que la source du problème a été une erreur humaine commise lors du remplacement des batteries, quand une batterie défaillante a pris la place d'une fonctionnelle. Cela a causé l'emballement thermique d'une batterie", a dit l'entreprise dans une note de blog qui détaille l'incident ce samedi. 

Le terme "emballement thermique" sonne familier, car c'est le même problème qui a touché le Galaxy Note 7 de Samsung.

Des problèmes avec les Kiwibots ont pour le moment touché 0,6% de la flotte de robots de l'entreprise, qui ont livré des milliers de burritos, smoothies et autres repas depuis le début de leurs services sur le campus de Berkeley en 2017. 

"Pour s'assurer que ce type d'incidents ne se reproduise plus, Kiwi a intégré un logiciel personnalisé qui va surveiller de façon assidue l'état de chaque batterie", a dit l'entreprise. Et Kiwi ajoute qu'elle va lancer des initiatives "pionnières dans l'industrie" dans les semaines prochaines "pour tenir la promesse d'être un leader mondial en matière de solutions logistiques du dernier kilomètre sûres et intelligentes."

Version originale: Nick Bastone/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici comment savoir si vous êtes touché par le dernier scandale en date de Facebook dans lequel les photos non-publiées de 6,8M d'utilisateurs ont été exposées

Comment Sony a créé la manette de jeu parfaite