Le CEO de Google Sundar Pichai avec le fondateur et CEO de Xiaomi Lei Jun lors de la conférence World Internet à Wuzhen, en Chine, 3 décembre 2017. REUTERS/Aly Song

Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi a demandé à des banques de postuler vendredi prochain en vue d'une introduction en Bourse en 2018, ont dit à Reuters des sources au fait de ce projet.

Selon Bloomberg, la société pourrait être valorisée au moins 50 milliards de dollars (42 milliards d'euros), selon Bloomberg.

Xiaomi avait été valorisé l'équivalent de 46 milliards de dollars (39 milliards d'euros) lors d'un tour de table en 2014, ce qui en faisait la start-up la plus chère du monde, avant un passage à vide qui s'était traduit par une stagnation de ses ventes. Son redressement récent, attesté par des résultats robustes cette année, donne à penser que sa valeur est en hausse.

Selon les sources, sa mise en Bourse pourrait être "la plus importante IPO du secteur technologique" l'an prochain.

"C'est énorme", a dit une autre source", ajoutant qu'une valorisation de 100 milliards de dollars ne serait pas "un chiffre fou".

Personne chez Xiaomi n'était disponible dans l'immédiat pour commenter ces informations.

Le fabricant de smartphones a vu ses ventes caler en 2016 alors qu'il tentait de se développer à l'international tout en faisant face à une rude concurrence de ses homologues chinois Huawei Technologies, Vivo et Oppo.

Après avoir renoncé à plusieurs marchés internationaux, Xiaomi s'est de nouveau lancé cette année à l'assaut de dizaines de marchés dont l'Indonésie, le Vietnam, la Russie, les Emirats arabes unis et l'Ukraine.

Il a ravi à Apple la place de numéro quatre sur le marché chinois des smartphones, profitant notamment d'un large réseau de distribution en magasin.

Lei Jun, le fondateur de Xiaomi, avait dit que le groupe ne s'introduirait pas en Bourse avant 2025, mais la bonne tenue du marché boursier et les résultats prometteurs du groupe ont accéléré le mouvement, selon des sources.

Xiaomi devrait choisir entre une cotation à Hong Kong et aux Etats-Unis, ont-elles ajouté.

Début novembre, Xiaomi a choisi l'Espagne pour sa première incursion en Europe de l'Ouest.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Xiaomi ne pourra pas commercialiser sa tablette sous le nom 'Mi Pad' dans l'UE — la justice a donné raison à Apple

VIDEO: Voici pourquoi les sèche-mains des toilettes publiques ne sont pas forcément très hygiéniques