Le président russe Vladimir Poutine. REUTERS/Yuri Kochetkov

La Russie est fortement soupçonnée d'avoir organisé les piratages informatiques contre le Parti démocrate pendant la campagne présidentielle américaine en novembre dernier.

Et d'après un rapport réalisé au collège de l'OTAN par le chercheur britannique Keir Giles, le pays dirigé par Vladimir Poutine pourrait s'immiscer dans les élections majeures qui se déroulent cette année en France et en Allemagne, en diffusant des informations mensongères. Objectif: favoriser les candidats favorables à la Russie.

C'est dans ce contexte que la Russie a annoncé ce mercredi 22 février la création d'un département chargé de mener une guerre de l'information car la propagande est devenue une arme dont la puissance et l'efficacité sont sans précédent dans l'histoire, a déclaré Sergueï Choïgou, le ministre russe de la Défense.

Ces unités spéciales sont censées "protéger les intérêts de la défense nationale" du pays et lutter contre les informations mensongères. Vladimir Chamanov, le président de la Commission de la Défense de la Douma, a précisé:

"Le conflit de l'information est fondamentalement une composante du conflit général. Compte tenu de cela, la Russie a entrepris des efforts pour constituer des structures intervenant dans ce domaine."

Il y a dix jours environ, la Russie a également été accusée d'avoir lancé une campagne de déstabilisation contre le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron. Des accusations qualifiées d'"absurdes" par le Kremlin.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Russie a un plan sophistiqué pour diffuser de fausses informations aux populations des pays occidentaux — et l’a déjà testé en 2015

VIDEO: Ces oreillettes connectées veulent briser les barrières entre les langues — elles traduisent rapidement les paroles de votre interlocuteur(trice)