Ryanair fait chuter l'ensemble du secteur aérien européen en Bourse après un avertissement sur ses résultats en raison des grèves

Un salarié de Ryanair prend part à la grève des travailleurs de la compagnie aérienne dans plusieurs pays européens, à l'aéroport de Valence, en Espagne, le 28 septembre 2018. REUTERS / Heino Kalis

Air France n'est pas la seule compagnie à subir le mécontentement de ses salariés cette année. Ryanair a déjà connu plusieurs jours de grève de ses pilotes et personnels de cabine, dont le dernier, vendredi 28 septembre, a affecté plus de 40.000 passagers à travers l'Europe.

Ce mouvement social pèse sur les comptes du transporteur aérien qui a lancé un avertissement sur ses résultats lundi 1er octobre.

La compagnie à bas coûts irlandaise a abaissé de 12% son objectif de bénéfice annuel, qu'elle prévoit désormais entre 1,10 et 1,20 milliards d'euros pour l'exercice 2018-2019, contre 1,25 à 1,35 milliard d'euros auparavant. 

Conséquence direct de ce "profit warning", le titre Ryanair chute à l'ouverture de la Bourse de Dublin. Et il perd encore 8,61% à 10h30, à 11,99 euros.

Cours de l'action Ryanair à la Bourse de Dublin, à 10h30, lundi 1 er octobre 2018. Investing

La première compagnie européenne en termes de passagers transportés, qui a reconnu pour la première fois les syndicats de pilotes en décembre 2017, explique la révision à la baisse de son résultat net ajusté notamment par "un trafic plus faible" en septembre, provoqué par deux jours de grève des pilotes et du personnel commercial navigant en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne et au Portugal.

Les grèves affecteraient en outre la confiance des clients et donc les réservations de billets, ainsi que leur prix de vente. Ryanair précise enfin subir une hausse du coût du carburant. 

Dans le sillage du transporteur irlandais, les autres compagnies aériennes européennes décrochent en Bourse ce lundi. Air France-KLM a perdu jusqu'à plus de 3% dans la matinée et lâche encore 1,92% à 11h.

Cours de l'action Air France-KLM à la Bourse de Paris, à 11h, lundi 1er octobre. Investing

La compagnie britannique EasyJet recule de son côté de 3,42%, tandis que le transporteur allemand Lufthansa affiche une baisse plus modeste, de 0,54%.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une 3e grève consécutive chez Ryanair va perturber les déplacements de 30.000 passagers en Europe — et ce n'est pas terminé

VIDEO: Comment mieux gérer ses émotions selon l'auteur de 'L'Art Subtil de S'en Foutre'