Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Ryanair mise en cause pour des publicités trompeuses sur son impact environnemental

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Ryanair mise en cause pour des publicités trompeuses sur son impact environnemental
© Pixabay

Ryanair se serait-elle vue plus verte qu'elle ne l'est ? Des publicités de la compagnie aérienne irlandaise ont été interdites au Royaume-Uni en raison d'un message trompeur portant sur ses émissions de CO2, a annoncé mercredi 5 février 2020 le régulateur du secteur. L'autorité de régulation de la publicité du Royaume-Uni (ASA) a estimé que le transporteur à bas coût a induit en erreur les consommateurs dans une campagne diffusée en septembre 2019 dans la presse écrite, à la radio et à la télévision.

Ryanair se présentait alors comme la compagnie ayant les plus faibles émissions de CO2 en Europe parmi les grandes compagnies aériennes. Une campagne publicitaire entreprise seulement cinq mois après que l'ONG Transport & Environment l'a classée parmi les dix entreprises les plus polluantes de l'Union européenne, avec des émissions en hausse de 49% sur les cinq années précédentes.

À lire aussi — Voici pourquoi les avions larguent parfois du carburant en vol, comme le Boeing au-dessus d'une école à Los Angeles

Selon les chiffres évoqués dans sa publicité, l'avionneur émet 66 grammes de CO2 par passager et par kilomètre, soit une pollution 25% inférieure aux autres grandes compagnies. "Nous avons déployé ce message publicitaire avec succès dans dix pays en Europe", avance le groupe, qui reconnaît "avoir fait des ajustements mineurs sur le marché britannique à la demande des autorités compétentes". Selon son site internet, Ryanair s'est engagé à réduire ses émissions de CO2 sous 60 grammes d'ici 2030 et dit suivre les objectifs fixés par l'Association internationale du transport aérien (Iata) de les abaisser de 50% en 2050 par rapport au niveau de 2005.

Le secteur aérien britannique promet d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050

L'ASA a cependant estimé que les consommateurs pourraient avoir l'impression de moins contribuer aux émissions carbone, ce qui ne peut pas être prouvé. Ces "publicités (...) ne doivent pas apparaître une nouvelle fois sous leurs formes actuelles", selon le régulateur, qui demande à Ryanair d'apporter "les preuves nécessaires" pour être en mesure de faire de telles promesses sur l'environnement. Dans un communiqué, Ryanair s'est dit "déçu et surpris" par la décision, et assure qu'il est le transporteur aérien "le plus vert" en Europe.

Par le passé, Michael O'Leary, le dirigeant de la holding propriétaire de Ryanair, n'avait pas mâché ses mots à l'encontre des protecteurs de l'environnement. "La meilleure chose que nous puissions faire avec les écologistes serait de leur tirer dessus. Ce sont des technophobes qui veulent nous ramener au XVIIIe siècle", avait-il déclaré à la fin des années 2000. Le secteur aérien britannique, regroupant les constructeurs et compagnies, a promis mardi d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, grâce à des projets d'avions moins polluants et aux controversés mécanismes de compensation. Une annonce qui n'a pas convaincu les ONG.

Découvrir plus d'articles sur :