Publicité

Salvador : le gouvernement offre des bitcoins à ses citoyens pour développer leur usage

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Salvador : le gouvernement offre des bitcoins à ses citoyens pour développer leur usage
Le Salvador fait tout pour développer l'usage du bitcoin dans son pays. © Unsplash/André François McKenzie
Publicité

C'est Noël avant l'heure au Salvador. Chaque citoyen salvadorien recevra l'équivalent de 30 dollars (environ 25 euros) en bitcoins s'il ouvre un portefeuille électronique créé par le gouvernement, afin de stimuler l'utilisation de cette cryptomonnaie qui aura cours légal dans le pays en septembre, a annoncé le président Nayib Bukele. Pour avoir droit à cet argent, les Salvadoriens doivent télécharger sur leur téléphone mobile le portefeuille électronique appelé "Chivo", a indiqué Nayib Bukele dans un message télévisé jeudi.

"En le téléchargeant et en vous inscrivant, vous recevrez l'équivalent de 30 dollars en bitcoins pour votre consommation", a-t-il ajouté. Selon Nayib Bukele, cet équivalent monétaire en cryptomonnaies permettra de "promouvoir l'utilisation du bitcoin" et de stimuler l'économie du pays, dont la monnaie officielle est le dollar américain. Il a affirmé que, dans le pays de 6,5 millions d'habitants, "plus de 50 000 personnes utilisent déjà le bitcoin".

À lire aussi — Le bitcoin s'enfonce sous les 30 000$ pour la première fois depuis des mois

Face aux critiques de l'opposition contre l'adoption du bitcoin comme devise officielle, qu'elle considère "non viable", Nayib Bukele a assuré que le dollar continuerait de circuler aux côtés de la cryptomonnaie. "Il y a eu une campagne un peu sale sur la question, selon laquelle les salaires ou les retraites vont être payés en bitcoins. Ce n'est pas le cas, les salaires et les pensions continueront à être payés en dollars".

Le bitcoin pour "connecter notre pays avec le reste du monde", selon le président du Salvador

"L'utilisation du bitcoin sera facultative, personne n'est obligé de recevoir des bitcoins s'il ne le souhaite pas", a-t-il insisté, soulignant que le portefeuille "Chivo" pourra être transféré en dollars sur le compte de ceux qui le souhaitent.

"Ce que prévoit la loi sur le bitcoin c'est de connecter notre pays avec le reste du monde, d'apporter des devises étrangères, des investissements et du tourisme, et de stimuler notre économie", a encore dit Nayib Bukele, soulignant vouloir stimuler l'arrivée des utilisateurs du bitcoin dans son pays. Il a également fait valoir que, grâce aux portefeuilles électroniques en bitcoins, il sera plus facile et moins onéreux aux membres de la diaspora du pays d'envoyer des fonds à leur famille.

La semaine dernière, un porte-parole de la Banque mondiale a annoncé qu'une demande d'assistance du Salvador dans sa volonté d'adopter le bitcoin comme monnaie officielle avait été rejetée.

À lire aussi — Voici les États qui interdisent ou s'opposent au bitcoin dans le monde

Découvrir plus d'articles sur :