Samsung révèle pourquoi le Galaxy Note 7 surchauffait et explosait

Koh Dong-jin, président de la division mobile de Samsung, à Séoul, le 23 janvier 2017. REUTERS/Kim Hong-Ji

Samsung Electronics a confirmé lundi qu'un défaut de batterie était à l'origine de l'incendie de certains de ses smartphones Galaxy Note 7, mettant hors de cause aussi bien le logiciel que les matériaux de fabrication de ce téléphone haut de gamme.

En annonçant les conclusions de son enquête relative à l'un des plus retentissants échecs industriels du secteur technologique, le géant électronique sud-coréen tente ainsi de redorer son blason sur un segment où il est le numéro un mondial.

Le groupe a également assuré qu'il n'y aurait plus le moindre risque d'incendie dans ses appareils à venir, dont le S8.

"Nous voulons aller de l'avant avec un engagement renouvelé en matière de sécurité. Les leçons de ces derniers mois ont désormais été intégrées dans nos procédures et dans notre culture", déclare Samsung dans un communiqué.

Il y a une semaine, une source proche du dossier avait dit que Samsung Electronics allait incriminer la batterie du Galaxy Note 7, qui devait être le grand concurrent de l'iPhone 7 d'Apple.

Incapable de résoudre les problèmes de surchauffe de la batterie du Note 7 à l'issue d'un premier rappel de 2,5 millions d'exemplaires début septembre, Samsung avait finalement tiré un trait en octobre sur ce combiné vendu aux Etats-Unis à 882 dollars (833 euros).

Le groupe sud-coréen avait alors comptabilisé une charge d'exploitation qui a amputé son bénéfice de 6.100 milliards de wons (4,88 milliards d'euros) sur trois trimestres.

Même si les investisseurs pensent que la division mobile de Samsung a repris des couleurs sur les trois derniers mois de 2016, ils pensent toujours que la moindre zone d'ombre sur les causes de l'incendie du Galaxy Note 7 est susceptible de peser sur les ventes futures de smartphones.

"Les consommateurs ne seront pas réticents à acheter le S8, attendu en avril ou en mai, mais seulement si Samsung établit clairement ce qui a provoqué les incendies", a estimé Song Myung-sup, analyste chez Hi Investment.

Lors d'un point presse à Séoul, Koh Dong-jin, responsable de la division mobile chez Samsung, a affirmé que l'enquête menée par l'entreprise et celles d'organisations indépendantes avaient établi que la batterie était la cause unique des incendie du Note 7.

Malgré l'impact du fiasco de l'appareil, Samsung Electronics devrait publier mardi son meilleur résultat trimestriel en près des trois ans, à la faveur notamment de ventes solides dans les puces mémoire.

Voici une infographie publiée par le groupe sud-coréen expliquant le problème du Galaxy Note7: 

Samsung

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Pourquoi y a-t-il toujours autant de problèmes avec la connexion Bluetooth?