REUTERS/Adnan Abidi

Samsung Electronics a vu son bénéfice augmenter au deuxième trimestre, mais la hausse est la plus faible depuis plus d'un an en raison notamment de ventes du Galaxy S9 inférieures aux attentes et d'une hausse des dépenses commerciales.

Le géant sud-coréen a dit qu'il ne voyait pas la situation s'améliorer dans le secteur du mobile.

Le bénéfice d'exploitation tiré du pôle mobile a chuté de 34% à 2.700 milliards de wons — 2,09 milliards d'euros — un pourcentage sans précédent depuis le premier trimestre 2017, conséquence des pressions sur les marges exercées par des combinés chinois meilleur marché.

"Samsung était déjà surpassé par la Chine sur les prix et il est à présent menacé par des modèles chinois pour ce qui est de la conception et de la puissance matérielle", note Park Jung-hoon, gérant de fonds chez HDC Asset Management, cité par Reuters.

Huawei, Xiaomi, OnePlus, Oppo sont autant de fabricants chinois qui attaquent frontalement Apple et Samsung avec des smartphones haut de gamme, souvent perçus come des alternatives un peu plus abordables.

Selon le consultant Counterpoint Research, le Galaxy 9 Plus, un combiné haut de gamme, a été dépassé par l'iPhone 8 d'Apple en tant que smartphone le plus vendu dans le monde.

La concurrence va s'accentuer dans les mois qui viennent avec la mise sur le marché de nouveaux smartphones et Samsung a dit qu'il y réagirait en lançant "plus tôt que d'habitude" son dernier Galaxy Note. La dernière déclinaison de ce smartphone est attendue pour le mois de septembre.

Des rumeurs font état de la sortie d'un téléphone pliable Samsung en 2019 — serpent de mer depuis des années.

Apple domine largement le marché mondial, avec 51% du chiffre d'affaires au T4 2017, devant Samsung.

Le leader mondial des puces et des smartphones a fait état d'un bénéfice d'exploitation en hausse de 5,7% à 14.900 milliards de wons (11,4 milliards d'euros) au deuxième trimestre, un peu supérieur au consensus qui le donnait à 14.800 milliards.

Le chiffre d'affaires trimestriel a diminué de 4% à 58.500 milliards de wons.

Le pôle puces est resté la principale source de profits de Samsung au deuxième trimestre, l'informatique dématérialisée et les crypto-monnaies ayant propulsé les prix des mémoires DRAM, alors qu'au contraire ceux des mémoires flash NAND ont baissé.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le futur smartphone pliable de Samsung s'appellerait plutôt 'Galaxy F' que 'Galaxy X'

VIDEO: Ce robot cuit les steaks hachés à la perfection — il sera dans 50 restaurants américains d'ici 2019