Sanofi annonce son vaccin contre le Covid-19 pour décembre prochain

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Sanofi annonce son vaccin contre le Covid-19 pour décembre prochain
4 vaccins, validé par l'OMS, sont déjà en circulation en France. © Flickr

Critiqué pour son retard, Sanofi, le champion français de la pharmaceutique, prévoit enfin une date de sortie sur le marché pour son vaccin contre le Covid-19. Développé en collaboration avec le britannique GSK, il devrait être disponible en décembre, a précisé le président France du laboratoire, lundi 5 juillet. Interrogé sur France Inter sur la mise à disposition de ce vaccin à base de protéine recombinante — une technologie déjà utilisée par Sanofi pour un de ses vaccins contre la grippe, Olivier Bogillot a confirmé qu'il serait prêt en "décembre effectivement".

Le groupe avait précédemment indiqué tabler sur le quatrième trimestre, puis précisé envisager une mise à disposition d'ici la fin de l'année. Ce vaccin, désormais en phase d'essais massifs, dits de phase 3, avait enregistré un retard de plusieurs mois, suscitant la controverse.

À lire aussi — Variant Delta : voici à quoi ressemblent les symptômes

Une course contre la montre

Parallèlement, Sanofi développe un autre vaccin contre le Covid, basé sur la technologie de l'ARN messager, avec un partenaire américain, la startup Translate Bio. Ils ont entamé de premiers essais cliniques qui doivent donner leurs résultats au troisième trimestre. Ce sont déjà des vaccins à ARN messager qui ont figuré parmi les premiers à être distribués début 2021 contre le Covid-19, ceux de Pfizer et de Moderna.

Le gouvernement espère que la majeure partie de la population sera vaccinée pour la rentrée pour éviter une nouvelle vague liée au variant Delta. Au 1er juillet, 50% des Français ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid mais face à la viralité de ce dernier variant, l'Élysée planche sur plusieurs pistes pour rendre la vaccination obligatoire, d'abord aux soignants.

À lire aussi — Les personnes non vaccinées pourraient devenir une 'usine à variants', selon un médecin

Découvrir plus d'articles sur :