Sanofi ouvre à Google sa base de données pour fabriquer les médicaments du futur

Sanofi et Google ont annoncé ce mardi 18 juin 2019 qu'ils allaient développer un nouveau laboratoire d'innovation en santé. Il ne s'agit pas d'un laboratoire physique mais virtuel. L'entreprise française pharmaceutique va pour cela ouvrir ses bases de données du monde entier aux techniques d'analyse de Google afin de "mieux comprendre comment les traitements opèrent chez les patients afin de leur proposer des conseils thérapeutiques personnalisés, d'optimiser leur prise en charge et de réduire le coût de leurs soins."

De plus, Google prévoit également d'appliquer des techniques d'intelligence artificielle pour réaliser de meilleurs projections de vente sur d'autres bases de données. "L’intelligence artificielle permettra de prendre en compte les informations en temps réel, ainsi que les contraintes géographiques et logistiques et les impératifs de fabrication, de manière à affiner la précision de ces activités complexes", précisent les deux entreprises dans un communiqué. Enfin, Sanofi va migrer certaines de ses applications existantes sur la plateforme Google Cloud (GCP, Google Cloud Platform).

Google Cloud vient de renforcer ses capacités dans la data visualisation et l'IA. Le groupe a fait un investissement remarqué au début du mois en dépensant 2,6 milliards de dollars dans l'entreprise d'analyse de données, Looker — le plus gros rachat de Google depuis Nest en 2014.

La santé, un secteur clé pour le nouveau DG de Google Cloud

Ce n'est pas la première fois que les deux entreprises collaborent, rappelle l'AFP. Elles travaillent ensemble depuis 2015. En 2016, elles ont fondé la coentreprise Onduo visant à développer des "solutions complètes" de prise en charge du diabète. Et en mai dernier, Verily, la division santé d'Alphabet — maison-mère de Google — a annoncé des partenariats avec quatre grands laboratoires mondiaux, dont Sanofi, visant à affiner, accélérer et améliorer leurs programmes d'essais cliniques grâce au numérique. Le laboratoire français multiplie les opérations alliant technologie et industrie pour imaginer la médecine de demain. En 2017, l'entreprise s'était alliée avec la biotech américaine Berg, spécialisée en intelligence artificielle (IA), pour travailler sur la prochaine génération de vaccins contre la grippe.

La santé est l'un des secteurs clés pour la croissance économique de Google Cloud, rivale de Microsoft Cloud et Amazon Web Services, qui domine largement le marché de solutions d'hébergement informatique des entreprises. Google Cloud a nommé un nouveau DG, Thomas Kurian, transfuge de l'éditeur de logiciels Oracle. Et le nouveau patron l'a dit clairement dans une interview au Wall Street Journal : il prévoit d'intégrer Google Cloud dans des grandes entreprises mondiales, avec des produits spécifiques dans les secteurs de la santé, de la distribution, de la finance et de l'industrie automobile.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le géant Sanofi va s'aider d'une IA pour produire les vaccins du futur

VIDEO: Voici le geyser islandais le plus actif au monde — il projette de l'eau à plus de 30 mètres de haut

Contenu Sponsorisé

3 questions aux vainqueurs du concours d'innovation L’Oréal Brandstorm 2019

  1. Il serait temps de réduire l’envergure de ces entreprises qui pourraient tenter de diriger le monde uniquement pour quelques actionnaires

  2. Google Cloud vient de renforcer ses capacités dans la data visualisation et l'IA. Le groupe a fait un investissement remarqué au début du mois en dépensant 2,6 milliards de dollars dans l'entreprise d'analyse de données, Looker — le plus gros rachat de Google depuis Nest en 2014.

Laisser un commentaire