Sanofi a annoncé mercredi des résultats meilleurs que prévu au 3e trimestre, renouant avec la croissance grâce à la vigueur de l'activité de Genzyme, sa filiale américaine spécialisée dans les maladies rares, et de son activité de vaccins.

Le groupe pharmaceutique a ainsi affiné pour la deuxième fois à la hausse cette année sa fourchette de prévision de bénéfice net par action des activités 2018. Il vise désormais une croissance comprise entre 4% et 5% (contre +3 à +5% auparavant) à taux de change constant, sur la base d'un impact de change estimé à environ -6%.

A l'ouverture de la bourse ce matin, le titre Sanofi a bondi de près de 5%. 

Le cours de l'action Sanofi vers 9h30, le 31 octobre 2018. Investing

Le groupe a annoncé une progression de 10,3% du résultat net des activités à 2,3 milliards d'euros à changes constants sur la base d'un chiffre d'affaires en hausse de 6,3% à 9,4 milliards, des chiffres supérieurs au consensus Reuters/Inquiry Financial (voir tableau ci-dessous).

Les ventes de Genzyme ont progressé de 36,1% à 1,9 milliard d'euros et celles des vaccins, pénalisées au 2e trimestre par des problèmes logistiques en Chine, de 8,2%.

Les activités diabète - qui n'ont cessé de diminuer depuis plusieurs années - ainsi que cardiovasculaire accusent encore un recul de 12,1%.

Le groupe fond en revanche de grands espoirs sur le Dupixent, le traitement de Sanofi contre l'eczéma, en raison de son potentiel à soigner d'autres pathologies, ce qui pourrait permettre au groupe de se démarquer de ses concurrents.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Voici à quoi ressemble le cannabis sous un microscope