Publicité

Scarlett Johansson et Disney ont réglé leur conflit à l’amiable

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Scarlett Johansson et Disney ont réglé leur conflit à l’amiable
© Marvel Studios
Publicité

Scarlett Johansson et The Walt Disney Company ont conclu un accord dans le cadre du procès intenté par l'actrice au sujet de la distribution de "Black Widow". Les termes de l'accord n'ont pas été divulgués, mais Scarlett Johansson demandait une compensation supplémentaire pour son travail sur le film. "Je suis heureuse d'avoir résolu nos différends avec Disney", a déclaré Scarlett Johansson dans une déclaration fournie à Insider ce vendredi 1er octobre. "Je suis incroyablement fière du travail que nous avons fait ensemble au fil des ans et j'ai beaucoup apprécié ma relation créative avec l'équipe. J'ai hâte de poursuivre notre collaboration dans les années à venir."

Alan Bergman, président de Disney Studios Content, a déclaré qu'il était également heureux d'avoir résolu ce désaccord. "Je suis très heureux que nous ayons pu parvenir à un accord mutuel avec Scarlett Johansson concernant 'Black Widow'", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Nous apprécions ses contributions au Marvel Cinematic Universe et nous avons hâte de travailler ensemble sur un certain nombre de projets à venir, notamment le film Disney 'Tower of Terror'."

À lire aussi — Disney surpasse les attentes de Wall Street, malgré le variant Delta

Scarlett Johansson aurait réclamé 80 millions de dollars à Disney

Scarlett Johansson a intenté le procès contre Disney en juillet, affirmant que la décision de la société de sortir "Black Widow" simultanément sur sa plateforme de streaming Disney+ et dans les salles de cinéma a violé son contrat. Elle estime être passée à côté de millions de dollars de revenus.

Le salaire de Scarlett Johansson pour le film était en grande partie basé sur ses performances au box-office. Des sources ont déclaré au Wall Street Journal qu'elle réclamait jusqu'à 80 millions de dollars à Disney, en plus des 20 millions de dollars qu'elle avait déjà reçus pour le film.

Disney a déclaré que cette action en justice n'avait "aucun fondement" et qu'elle était "particulièrement triste et affligeante par son manque de considération pour les effets horribles et prolongés de la pandémie de Covid-19".

"Black Window" devait initialement sortir le 1er mai 2020, mais a été repoussé plusieurs fois en raison de la pandémie. En mars, Disney a annoncé que le film sortirait en juillet dans les salles de cinéma et sur Disney+ dans la plupart des pays, où les abonnés pouvaient le louer pour 30 dollars (ou 22 euros).

En août, Disney indiquait que le film avait rapporté 367 millions de dollars au box-office mondial et 125 millions de dollars en streaming.

Version originale : Kelsey Vlamis/Insider

À lire aussi — Netflix, Canal+, Disney+... Les films et séries à voir cette semaine du 1er au 7 octobre

Découvrir plus d'articles sur :