Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Scènes de cohue chez Lidl qui a vendu tous les Monsieur Cuisine Connect remis en vente

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Scènes de cohue chez Lidl qui a vendu tous les Monsieur Cuisine Connect remis en vente
Lidl a mis en vente ce vendredi 12 mars ses célèbres robots Monsieur Cuisine Connect dans certains magasins de l'enseigne. © Unsplash/K. Mitch Hodge

La vente était attendue de pied ferme par les clients de l'enseigne Lidl, mais aussi par les amateurs d'électroménager à petit prix. Ce vendredi 12 mars, Lidl remettait en vente dans 377 magasins sur les 1 500 de l'enseigne l'un de ses produits non alimentaires qui a connu le plus de succès ces derniers mois, le robot cuiseur Monsieur Cuisine Connect. Et à un prix défiant tout concurrence : 279 euros, contre 359 euros lors des ventes précédentes, soit une remise de 80 euros pour cette opération.

Et le moins que l'on puisse dire ce que les clients étaient au rendez-vous dans les magasins concernés ! Des files d'attente se sont formées devant les points de vente qui proposaient les Monsieur Cuisine Connect, bien avant l'heure d'ouverture des supermarchés. Dans le Jura par exemple, devant le magasin Lidl de Champagnole qui ouvrait à 8 heures, le quotidien Le Progrès Jura décrit une file d'attente d'une soixantaine de personnes attendant l'ouverture des portes. Si les clients se sont rués à l'heure dite, nombre d'entre eux ont été déçus puisqu'il n'y avait que 24 exemplaires du robot disponibles. Quelques "noms d'oiseaux" auraient alors fusé entre clients.

À lire aussi — Leclerc va proposer une semaine de repas à 1 euro par personne pour les petits budgets

De longues files d'attente devant les portes des magasins Lidl, bien avant l'ouverture

Même constat au magasin Lidl de Dole où 36 robots Monsieur Cuisine Connect étaient disponibles à la vente contre environ 80 personnes qui patientaient à l'extérieur en attendant l'ouverture des portes. "Je suis venue à 6h50 pour être sûre d'en avoir un", témoigne ainsi une habitante. Mais il fallait malgré tout être rapide : deux clients auraient ainsi fini par terre en s'arrachant le précieux robot des mains l'un de l'autre. Un tweet publié par le quotidien jurassien donne une idée de la file d'attente devant le magasin Lidl de Saint-Claude :

Le constat était le même dans la majorité des magasins Lidl proposant la vente des robots Monsieur Cuisine Connect. Le Parisien rapporte ainsi qu'au magasin Lidl de Noyon, dans l'Oise, environ 200 clients se pressaient ce vendredi pour s'arracher les 24 robots mis en vente par l'enseigne dans ce magasin. "J'ai failli repartir avec un bras en moins, mais j'ai mon robot", témoigne ainsi un habitant de la commune voisine de Thourotte. Même son de cloche sur Twitter d'une habitante de Paris :

Le quotidien La Voix du Nord décrit lui aussi des scènes de cohue ce matin à l'ouverture des magasins Lidl concernés. Un mouvement de foule dans le point de vente de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, aurait même conduit à l'hôpital une cliente d'une trentaine d'années, après avoir été piétinée par d'autres clients.

200 000 robots Monsieur Cuisine Connect vendus par Lidl France à chaque opération

Les ventes du robot Monsieur Cuisine Connect ont lieu environ deux fois par an au sein des magasins de l'enseigne, depuis maintenant presque deux ans. Et à chaque fois c'est le succès, voire la cohue comme lors de la première commercialisation en juin 2019 : les robots Silvercrest s'étaient arrachés en quelques heures seulement, rendant de nombreux clients mécontents de n'avoir pu se procurer le fameux sésame. Michel Biéro, directeur exécutif achats et marketing de Lidl France, s'était défendu d'en faire un argument marketing lors d'une rencontre en octobre dernier.

À lire aussi — Lidl lance une nouvelle montre connectée à 65€ pour concurrencer l'Apple Watch

"En juin 2019, on s'est pris une grosse claque car on a sous-estimé ce qu'on était capable de vendre", avait-il alors assuré à Business Insider France. Vendu à nouveau en décembre 2019, puis en juin 2020, l'enseigne en a écoulé environ 200 000 exemplaires par opération. La dernière date du mois de décembre dernier. "Là où on ne mettait qu'une journée (à vendre tous les robots, ndlr), cela prend maintenant environ une semaine", assurait alors Michel Biéro. Contacté par Business Insider France, Lidl France a confirmé avoir vendu en une seule journée les 10 000 robots Monsieur Cuisine Connect qui avaient été mis en rayon. On était donc bien sur une moyenne de 26 produits sur les 377 magasins concernés par l'opération.

Vorwerk a obtenu l'interdiction de vente de Monsieur Cuisine Connect en Espagne

Cette vente du Monsieur Cuisine Connect s'apparente en tout cas à un déstockage : elle pourrait être la dernière pour Lidl en France. Les nuages s'amoncellent en effet au-dessus du célèbre robot. Le groupe Vorwerk, fabriquant du robot haut de gamme Thermomix, a porté plainte contre le distributeur allemand pour avoir copié ses brevets lors de la conception du robot cuiseur vendu sous la marque Silvercrest. Des exemplaires du robot ainsi qu'un relevé de stocks avaient été saisis à la demande de Vorwerk par huissier au sein du siège de Lidl France à Rungis.

Si la décision n'a pour le moment pas été rendue en France, Lidl a été condamné en Espagne suite au même type de plainte du fabriquant du Thermomix. Le tribunal de commerce de Barcelone a ainsi ordonné en fin d'année dernière à Lidl de retirer de la vente dans le pays tous les robots Monsieur Cuisine Connect encore en circulation. Le juge a estimé que le produit de l'enseigne allemande "reproduit chacune des caractéristiques" du robot concurrent. Si le montant des dommages à verser n'a pas encore été fixé, Vorwerk demande à Lidl une somme équivalente à 10% du chiffre d'affaires réalisé grâce aux ventes du robot en Espagne. L'épée de Damoclès est donc plus que jamais au-dessus de la tête de Lidl France.

À lire aussi — La liste des 23 hypermarchés Carrefour qui proposent des zones 'Outlet' avec des produits à petits prix

Découvrir plus d'articles sur :