L'entrepreneur tech Sean Parker quitte le conseil d'administration de Spotify avant son introduction en Bourse

Le fondateur de Napster, Sean Parker. AP Photo/Paul Sakuma

L'entrepreneur de la tech devenu milliardaire, Sean Parker, a quitté le conseil d'administration de Spotify, selon le site d'info tech suédois Breakit.se.

Parker a co-fondé le service de partage de fichiers Napster quand il avait 19 ans et fut le premier président de Facebook. Sa fortune est estimée à 2,6 milliard de dollars, selon Forbes.

Breakit.se affirme avoir obtenu les documents du Registre de Commerce et des Sociétés du Luxembourg qui contient tous les détails concernant le nouveau conseil d'administration de Spotify.

Music Business Worldwide a aussi obtenu le document et a publié une capture d'écran du conseil d'administration de Spotify.

Le nom de Sean Parker a été barré. Music Business Worldwide

Parker et Klaus Hommels, fondateur et PDG de la société de capital Lakestar, n'y sont plus, alors que Cristina Stenbeck, actionnaire majoritaire et ancienne présidente du conseil de la société d'investissement suédoise Kinnevik, y est toujours, selon Breakit.se.

Parker a siégé au conseil d'administration de Spotify pendant sept ans. Il l'avait rejoint en 2010 après avoir investi 15 millions de dollars en échange de 5% de la société, selon MBW.

Spotify s'apprête à s'introduire en Bourse — au New York Stock Exchange — cette année.

La société a renforcé son conseil avec quatre nouveaux administrateurs en mai, selon le Financial Times. L'ancien directeur des opérations de Walt Disney, Tom Staggs, l'ancien chef de produit à YouTube Shishir Mehrota, et la patronne de NextEV aux Etats-Unis Padmasree Warrior ont tous été nommés au conseil d'administration, en plus de Stenbeck, comme l'a rapporté FT.

Plus tôt cette année, Spotify avait emprunté 1 milliard de dollars, avait révélé le Wall Street Journal. Les investisseurs avaient valorisé Spotify à 8 milliards de dollars à l'époque, selon Bloomberg, mais des articles plus récents évoquent désormais une valorisation de 13 milliards de dollars. 

Spotify n'a pas souhaité commenter. 

Version originale: Sam Shead/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Spotify laisse les labels payer pour promouvoir leurs titres dans les playlists des utilisateurs

VIDEO: Ce café à Londres est recouvert de plusieurs centaines de néons — certains viennent de films très connus