Extrait du film Thelma & Louise. YouTube/BlackView

Le secteur automobile est fébrile en Bourse, mardi 27 novembre. Le président américain Donald Trump fait trembler les investisseurs.

Selon l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche, qui cite des sources de l'Union européenne (UE), il pourrait annoncer dès la semaine prochaine de nouveaux droits de douane sur les voitures importées aux Etats-Unis, rapporte Reuters.

Ces tarifs douaniers atteindraient 25%. Seuls deux pays seraient épargnés: le Canada et le Mexique, avec qui les Etats-Unis ont conclu un nouvel accord commercial début octobre. La Chine et les Etats membres de l'UE verraient en revanche leur industrie automobile pénalisée par les nouveaux droits.

A la clôture de la Bourse de Paris, les équipementiers français accusent le coup. Faurecia, filiale du groupe PSA, est celui qui chute le plus (-6,63%), tandis que Valeo plonge de 5,34% pour finir dernier de l'indice CAC 40.

Cours de l'action Faurecia à la clôture de la Bourse de Paris, mardi 27 novembre 2018. Investing

Plastic Omnium et Michelin perdent de leur côté tous deux 3,89%. Les constructeurs Peugeot (-0,23%) et Renault (-0,82%) limitent en revanche la casse. 

Plus exposés au marché américain, les constructeurs allemands reculent plus nettement à la Bourse de Francfort:

  • Daimler: -2,39%
  • BMW: -1,23%
  • Volkswagen: -2,72%

L'équipementier allemand Continental dévisse aussi de 3,50% et l'indice Stoxx du secteur automobile européen affiche un repli de 2,52%.

Donald Trump pourrait faire des annonces ce weekend, à l'issue du G20 à Buenos Aires, en Argentine, selon les sources citées par le magazine allemand.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'action Aston Martin fait grise mine pour 3 raisons — le constructeur automobile a perdu plus de 20% depuis son introduction à la Bourse de Londres

VIDEO: Voici pourquoi les avions sont dégivrés quand il fait froid