Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le secteur bancaire chute en Italie mais aussi en France après la présentation du budget italien

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le secteur bancaire chute en Italie mais aussi en France après la présentation du budget italien
© REUTERS/David W Cerny

L'annonce du budget italien fait vivement réagir les marchés. La coalition au pouvoir, qui réunit le Mouvement 5 étoiles et le parti d'extrême droite de la Ligue, prévoit un déficit de 2,4% du produit intérieur brut (PIB) au cours des trois prochaines années, alors que le ministre de l'Economie, Giovanni Tria, s'était prononcé en faveur d'un déficit inférieur à 2% du PIB.

Cette annonce laisse craindre une aggravation de la dette de la péninsule, qui représente déjà plus de 130% du PIB, soit la plus lourde dette en Europe derrière celle de la Grèce rapportée au poids économique du pays, souligne Reuters.

Résultat, le principal indice de la Bourse de Milan, le FTSE MIB, chute de 2,88% à 11h05, ce vendredi 28 septembre. Le secteur bancaire tire le marché vers le bas. A 10h45, la banque Intesa Sanpaolo perdait 5,59%, quand Ubi Banca reculait de 5,20%, Banco BPM de 6,95% et Mediabanca de 3,47%. La première banque italienne, Unicredit, chutait de son côté de 5,74%.

Investing

Dans le même temps, face au risque pesant sur la dette, le rendement des obligations italiennes à deux ans a augmenté de plus de 30 points de base sur le marché des emprunts d'Etat.

Au niveau de la zone euro, l'indice du secteur bancaire, le Stoxx Europe 600 Banks, recule de plus de 2% dans la matinée. En France, les valeurs bancaires s'affichent aussi en forte baisse. A 10h40, le titre BNP Paribas lâchait 2,06%, Société Générale abandonnait 2,46% et Crédit Agricole plongeait de 3,06%, figurant ainsi à la dernière place du CAC 40.

com

Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, a critiqué le budget "hors des clous" du gouvernement italien et a appelé à réduire la dette publique du pays, la qualifiant d'"explosive", rapporte Reuters.