Une étude estime le coût du Brexit à déjà 4 Mds€ pour les entreprises françaises — 7 secteurs sont particulièrement touchés

Usine de PSA à Dongfeng, Chine, Septembre 2016. China Daily/via REUTERS

Si le Royaume-Uni n'est pas encore sorti de l'Union européenne (UE), le vote en faveur du Brexit a déjà un impact sur l'économie française. C'est le constat dressé par Euler Hermes, détenu en majorité par l'assureur allemand Allianz.

"La détérioration de la confiance des ménages et des entreprises, la dépréciation de la livre et la hausse du prix du pétrole freinent la demande domestique britannique et affectent indirectement les exportations françaises", note la société d'assurance-crédit dans une étude publiée mercredi 27 juin.

Euler Hermes estime que la livre sterling devrait encore se déprécier cette année, de 4% par rapport au dollar et de 1% vis-à-vis de l'euro. La consommation des ménages britanniques ne devrait de son côté croître que de 1%, "soit trois fois moins vite qu’en 2016, année du vote pro-Brexit".

Le manque à gagner lié au "Yes" au référendum s'élèverait déjà à près de 4 milliards d'euros pour les entreprises françaises depuis 2016. "Avant qu’on évoque le Brexit, le Royaume-Uni faisait régulièrement partie du top 5 des destinations à potentiel pour la France, ce qui n'est désormais plus le cas", souligne Ana Boata, auteure de l'étude.

Voici les sept secteurs de l'économie tricolore les plus affectés par le choix des électeurs britanniques, et le manque à gagner pour chacun d'eux depuis 2016 :

7. Le textile — 50 millions d'euros

Entreprise de textile alsacienne DMC. Facebook/DMC

6. L'aéronautique — 100 millions d'euros

5. Le bois et le papier — 300 millions d'euros

4. La pharmacie — 600 millions d'euros

3. L'agroalimentaire — 800 millions d'euros

Emmanuel Faber, PDG de DanoneYouTube/Danone

2. Les outils et équipements: — 800 millions d'euros

1. L'automobile — 1,2 milliard d'euros

Usine de PSA à Dongfeng, Chine, Septembre 2016. China Daily/via REUTERS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 5 sociétés concentrent près de la moitié des investissements du CAC 40 — les voici

VIDEO: Pourquoi la vanille coûte si cher