Le marché de l'emploi chez les cadres se porte bien.

Le cabinet de recrutement Robert Walters a dévoilé fin janvier son étude de rémunération 2019 et signale, à cette occasion, une hausse du nombre d'offres d'emploi sur les 12 derniers mois.

"L'année 2018 a connu une belle dynamique sur le plan économique", note Coralie Rachet, DG France de Robert Walters. "Même si un ralentissement de la croissance se dessine, les prévisions restent optimistes pour 2019." 

Voici à quel point le volume d'offres d'emploi pour les cadres a augmenté entre 2017 et 2018 :

  • En Ile-de-France, ce nombre a augmenté de 15%.
  • Sur la façade est (Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Bourgogne-Franche-Comté, Alsace), il a augmenté de 21%.
  • Dans le Sud-Ouest (Nouvelle Aquitaine et Occitanie), il a augmenté de 17%.

Robert Walters ne dispose pas de données pour les autres régions.

Certains secteurs sont plus en demande que d'autres. Découvrez ci-dessous les 7 secteurs où les cadres sont les plus recherchés par les recruteurs en France selon l'évolution du volume d'offres d'emploi entre 2017 et 2018.

Les données sur les salaires se basent sur le revenu annuel brut hors variables pour des postes en Île-de-France et sont issues de l'étude de rémunération Walters People 2019.

7. IT et digital (+12%)

D'après Robert Walters, les entreprises ont besoin d'expertises pointues pour anticiper la transformation numérique de leurs métiers. Ce sont les profils qui possèdent un solide bagage technique et un vrai compréhension des enjeux qui seront les plus demandés.

Exemples de salaire annuel pour un jeune diplômé : 34-38k pour un administrateur systèmes et réseaux, 38-42k pour un ingénieur études et développement.

6. Banque (+14%)

A l'approche du Brexit, de nombreuses banques internationales s'installent à Paris. Des volumes de recrutement importants sont à prévoir en 2019, indique Robert Walters. Avec l'influence des fintech, les profils qui cumulent expertise bancaire et numérique seront fortement plébiscités.

Exemples de salaire annuel pour un jeune diplômé : 28-40k pour un analyste financier corporate, 38-36k pour un assistant banquier privé.

3 ex aequo. Immobilier et construction (+15%)

Dans la construction comme dans la promotion immobilière, le marché continuera sa croissance en 2019, annonce Robert Walters. En Ile-de-France, cette croissance notamment soutenue par les investissements sur les grands projets d'infrastructure que sont le Grand Paris Express et les Jeux olympiques de 2024.

Exemples de salaire annuel pour un jeune diplômé : 25-32k pour un dessinateur/projeteur, 32-37k pour un property manager.

3 ex aequo. Achats et supply chain (+15%)

REUTERS/Lucas Jackson

Le secteur subira une pénurie de profils de chefs de projets intervenant sur l'amélioration des flux physiques et d'informations, ainsi que de profils d'encadrement dans les entrepôts, indique Robert Walters.

Exemples de salaire annuel pour un jeune diplômé : 28-35k pour un agent import export, 28-33k pour un coordinateur logistique.

3 ex aequo. Juridique et fiscal (+15%)

Viola Davis joue une avocate dans la série "How To Get Away With Murder". ABC/Mitch Haaseth

De nombreux postes de directeurs fiscaux devraient s'ouvrir, tout comme ceux spécialisés dans la conformité. La mise en place du RGPD en 2018 pousse les entreprises à recruter. Les profils juridiques en IT continueront d'ailleurs à être très sollicités, selon Robert Walters.

Exemples de salaire annuel pour un jeune diplômé : 26-30k pour un assistant juridique junior, 32-35k pour un juriste junior droit des affaires.

2. Ressources humaines (+18%)

Les hausses des recrutements redonnera une place centrale aux ressources humaines dans les stratégies d'entreprise, indique Robert Walters. La plus forte hausse concernera les postes de "talent management"— dans ce contexte de guerre des talents.

Exemples de salaire annuel pour un jeune diplômé : 28-32k pour un chargé de recrutement, 28-32k pour un gestionnaire RH.

1. Ingénieurs (+23%)

De nombreux secteurs de l'industrie ont poursuivi, en 2018, leurs efforts d'innovation. En 2019, les profils d'ingénieurs avec de sérieuses bases techniques, des capacités de manager, et une forte propension à developper l'activité de l'entreprise resteront recherchés, selon Robert Walters.

Exemples de salaire annuel pour un jeune diplômé : 35-42k pour un ingénieur travaux, 38-42k pour un ingénieur études et développement dans l'IT.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici ce qu'un manager doit faire pour satisfaire les attentes de la génération Z

Voici la pire chose à faire quand vous vous levez le matin selon un médecin du sommeil