Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Selon Bill Gates, l'interdiction de voyager imposée par Donald Trump aux États-Unis a accéléré la propagation du Covid-19


Bill Gates s'entretient avec Chris Wallace, le présentateur de "Fox News Sunday". © Fox News

Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, estime que l'interdiction de voyager mise en place par le président américain Donald Trump au début de l'année pourrait avoir accéléré la propagation du coronavirus aux États-Unis. Dans une interview accordée à Fox News dimanche 20 septembre, Bill Gates a déclaré que cette interdiction avait poussé des milliers de personnes à rentrer en toute hâte dans le pays, mais qu'un manque de mesures de sécurité à leur retour avait fait que le virus continuait à se propager.

"Nous avons créé cette ruée et nous n'avions pas la possibilité de tester ou de mettre en quarantaine ces personnes", a déclaré Bill Gates à Chris Wallace, présentateur de Fox News Sunday. "Et c'est ainsi que la maladie a germé ici. Vous savez, l'interdiction a probablement accéléré cela, et la façon dont elle a été exécutée. Le mois de mars a vu cette incroyable explosion — la côte Ouest, en raison des échanges avec la Chine, et ensuite la côte Est, venant d'Europe. Et donc, même si nous avions vu la Chine et l'Europe, cette capacité de test et ce message clair sur la façon de se comporter n'étaient pas là", a déploré Bill Gates.

Ce n'est pas la première fois que Bill Gates critique la façon dont le gouvernement gère la pandémie. En avril, le philanthrope milliardaire a critiqué la décision de Donald Trump de réduire le financement américain de l'Organisation mondiale de la santé. S'adressant à Hilary Brueck, de Business Insider US, Bill Gates a également déclaré que le système de test des coronavirus est "inefficace", et que ce serait la première chose qu'il corrigerait s'il était en charge.

Dans une interview accordée à CBS News en juillet, Bill Gates a déclaré que "de graves erreurs ont été commises" dans la manière dont le virus a été traité, ajoutant que les déconfinements et la conformité des masques étaient deux des principaux problèmes. "Nous avions en fait des critères de déconfinement qui stipulaient que les cas devaient être en baisse, et nous avons déconfiné avec des cas en hausse", a ajouté Bill Gates.

Version originale : Sophia Ankel/Business Insider

À lire aussi — Moderna, Pfizer, Sanofi... Le point sur les vaccins contre le Covid-19 les plus prometteurs

Découvrir plus d'articles sur :