Serena Williams a écopé d'une amende de 10 000 dollars (8 924 euros) après avoir jeté sa raquette lors d'une session d'entraînement avant le championnat de Wimbledon, endommageant ainsi un court extérieur à l'All England Club. L'All England Club a confirmé lundi que Serena Williams avait écopé de cette amende face à ce comportement "antisportif", rapporte le Times.

Même si le tournoi n'est que le sixième événement auquel la joueuse a participé cette année, elle a déjà atteint le quart de final du simple féminin et le second tour du double mixte, dans lequel elle a joué avec Andy Murray. Cette amende ne représente qu'une fraction minoritaire des 400 000 dollars qu'elle a déjà gagnés via les prix, et de l'argent qu'elle empochera si elle continue de gagner.

Ce n'est pas la première fois que des amendes sont infligées lors du tournoi de 2019. Fabio Fognini a reçu une amende pour avoir "souhaité qu'une bombe explose" sur Wimbledon durant le troisième tour où il a échoué face à Tennys Sandgren sur le court 14, ce samedi. Mais la plus grosse amende jamais donnée a été attribuée à Bernard Tomic pour le manque apparent d'efforts qu'il a démontré lors de sa défaite en sets consécutifs face à Jo-Wilfried Tsonga la semaine dernière. Il a été battu en 58 minutes et la cause de son échec a été considérée comme étant liée à un manque de "qualifications professionnelles exigées". A été retenue la prime obtenue pour avoir atteint le premier tour — 56 100 dollars.

Version originale : Business Insider / Alan Dawson

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les femmes ont un avantage psychologique sur les hommes en sport — voici comment ça les aide quand elles sont sous pression