Microsoft serait sur le point de déclarer son application Skype en tant qu'opérateur télécoms pour les entreprises auprès de l’autorité de régulation des télécommunications (l'Arcep) en France, d'après des informations publiées par le Figaro ce lundi 7 novembre.

L'Arcep demande à Microsoft de se déclarer comme tel depuis des années, afin que la multinationale soit soumise aux mêmes taxes que les autres opérateurs en France, explique ZdNet.

Microsoft aurait enfin décidé de se plier aux demandes de l'Arcep, notamment depuis l'adoption de la loi Macron en juillet 2015. Dans cette loi, un amendement dispose que l'Arcep a le droit de déclarer un organisme comme "opérateur télécoms" si elle le juge nécessaire.

En plus des obligations fiscales, Skype devrait ainsi coopérer avec les autorités au même titre que les autres opérateurs télécoms et livrer des données de communication si on lui demande.

En Belgique, l'appli de messagerie vient d'être condamné à payer 30 000 euros pour avoir refusé de transmettre des informations sur deux suspects dans le cadre d'une enquête judiciaire.

Le Figaro précise toutefois que Microsoft n'a pas encore entamé la procédure auprès de l'Arcep.

En France en octobre 2016, il existait 2000 opérateurs télécoms, comme on l'apprend sur le site de l'Arcep.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le gouvernement a créé une 'cible d'une valeur inestimable' pour les hackers, déplore le CNNum

VIDEO: Les végans ne peuvent pas boire tous les vins — voici pourquoi