Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La maison-mère de Sandro et Maje vise une valorisation de 2Mds€ avec sa prochaine IPO à Paris

La maison-mère de Sandro et Maje vise une valorisation de 2Mds€ avec sa prochaine IPO à Paris
© REUTERS/Charles Platiau

Le groupe de prêt-à-porter SMCP, propriétaire des marques Sandro, Maje et Claudie Pierlot, a lancé lundi la procédure de son introduction à la Bourse de Paris ce qui le valorise entre 1,9 et 2,2 milliards d'euros, ce qui valorise la société entre 1,6 et 1,9 milliard d'euros avec la dette nette.

SCMP a annoncé lundi une fourchette de prix indicative allant de 20 à 25 euros.

Cette IPO vise à financer son développement et à se désendetter, deux ans après une première tentative avortée.

La fixation du prix est prévue le 19 octobre et la cotation des actions SMCP commencera le 24 octobre.

Le groupe majoritairement détenu par le conglomérat chinois Shandong Ruyi entend à la fois émettre des actions nouvelles et vendre des titres existants dans le cadre de la transaction.

"L'introduction en Bourse de SMCP comprendra l'émission d'actions nouvelles (...) pour un montant brut d'environ 127 millions d'euros, soit un produit net estimé d'environ 121 millions d'euros", est-il précisé dans un communiqué.

L'opération sera également composée de "la cession d'actions existantes par les actionnaires, pour un montant brut maximum d'environ 390 millions d'euros".

Positionné sur le marché du luxe dit "accessible", SMCP, dont les robes sont vendues entre 250 et 300 euros, ambitionne de devenir un leader mondial de ce secteur grâce notamment à son développement en Asie, principalement en Chine où il entend tirer parti de l'essor des classes moyennes.

Entre 2016 et 2030, le monde comptera environ 1,9 milliard de personnes supplémentaires issues des classes moyennes, dont 550 millions en Chine, selon les estimations de la Banque mondiale.

SMCP mise aussi sur la montée en puissance de son e-commerce (ses ventes en ligne ont augmenté de 80% en 2016 à 10% du chiffre d’affaires) et sur l’extension de son offre d'accessoires et de mode masculine avec Sandro Homme. "SMCP a un modèle unique sur son marché, il enregistre une forte croissance rentable et ce n'est que le début de son aventure", a déclaré à la presse Daniel Lalonde, président du groupe.

Découvrir plus d'articles sur :