Snap a décollé en Bourse après avoir dépassé les attentes de Wall Street — puis s'est effondré sur les signes de faiblesse à venir

Le cofondateur et DG de Snap Inc. Evan Spiegel. Getty/Matt Winkelmeyer

La base d'utilisateurs de Snapchat est en déclin et les investisseurs paniquent.

Mardi, la maison-mère de l'application de messagerie, Snap Inc. a annoncé ses résultats du deuxième trimestre 2018 et ils comprenaient sa toute première baisse du nombre d'utilisateurs quotidiens actifs après une refonte très controversée.

Snap a néanmoins publié des résultats exceptionnellement solides — ainsi qu'un investissement de 250 millions de dollars d'un prince saoudien — qui a fait grimper ses actions jusqu'à 13%, avant de s'effondrer et de rebondir de nouveau dans tous les sens à la suite de préoccupations renouvelées au sujet du nombre quotidien d'utilisateurs.

La société basée dans la région de Los Angeles a dépassé les attentes de Wall Street en termes de chiffre d'affaires et de perte, et le cours de son action a gagné plus de 13 % dans les premiers échanges après-Bourse à près de 15 $, avant de se stabiliser brièvement autour de 14 $ — un gain global d'environ 6 %.

Mais une fois que la société a commencé sa conférence téléphonique avec les analystes, l'action a dévissé, car les analystes ont exprimé des inquiétudes au sujet des prévisions — elle a chuté de 5 % avant de se redresser légèrement et de revenir au niveau auquel elle s'échangeait en journée.

Mardi a également apporté la nouvelle surprise d'un investissement de 250 millions de dollars dans Snap par le Prince saoudien Alwalid ben Talal.

Voici les chiffres clés du trimestre, comparé aux attentes de Wall Street (via les données Bloomberg):

  • Chiffre d'affaires: 262,3 millions de dollars, contre 249,8 millions de dollars attendus, en hausse de 44 % par rapport à l'exercice précédent.
  • Perte: 0,14 $ par action (non-GAAP) contre une perte de 0,18 $ par action attendue.
  • 188 millions d'utilisateurs actifs quotidiens contre 193 millions attendus, en baisse de 2% par rapport au T1 2018.

Les analystes n'avaient pas de grands espoirs pour les résultats de l'entreprise et s'attendaient à ce que le nombre quotidien d'utilisateurs actifs stagne alors que l'entreprise continue de lutter contre l'Instagram, propriété de Facebook-owned Instagram. A cet égard, Snap a déçu, les utilisateurs actifs quotidiens tombant à 188 millions.

Dans des remarques préparées lors d'une conférence téléphonique avec les analystes, le PDG Evan Spiegel a attribué ce déclin à la refonte de l'application:

"Alors que le nombre d'utilisateurs actifs mensuels a continué d'augmenter ce trimestre, nous avons constaté une baisse de 2 % du nombre d'utilisateurs actifs quotidiens. Ceci est principalement dû à une fréquence d'utilisation légèrement inférieure parmi notre base d'utilisateurs en raison des perturbations causées par notre refonte. Cela fait environ six mois que nous avons largement déployé la refonte de notre application, et nous avons travaillé dur pour itérer et améliorer Snapchat sur la base des commentaires de notre communauté".

L'entreprise s'est introduite en bourse en mars 2017 et a souffert depuis d'un grand nombre de mauvaises nouvelles. Au dernier trimestre, son titre a chuté de 24 % après la publication de ses résultats du premier trimestre.

Ses résultats arrivent à la fin d'une saison de bénéfices brutale pour la Silicon Valley, qui a vu d'énormes morceaux arrachés des évaluations de Twitter et de Facebook à la suite de chiffres décevants.

Le prince saoudien Alwalid ben Talal, un investisseur en technologie bien connu, a annoncé mardi qu'il avait investi 250 millions de dollars dans l'entreprise, en échange d'une participation de 2,3 %.

Le prince avait été précédemment cité comme potentiellement intéressé par un investissement dans Snap avant son introduction en bourse, bien qu'en 2015, une source a déclaré à Reuters qu'il n'y avait "aucun plan d'investissement".

Snap a également publié pour la première fois des prévisions pour le T3 2018. La société prévoit un chiffre d'affaires entre 265 millions de dollars et 290 millions de dollars pour le trimestre et une perte EBITDA se situant entre 185 millions de dollars et 160 millions de dollars.

Version originale: Rob Price/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 15 attractions les plus cool dans les aéroports du monde entier

VIDEO: Voici comment Terry Crews s'entraîne pour rester en forme