Snap grimpe dans les premiers échanges en Bourse après une IPO qui fait de ses jeunes fondateurs des multimilliardaires

Les cofondateurs de Snap Evan Spiegel (centre) et Bobby Murphy sonnent la cloche du New York Stock Exchange (NYSE) avec le président de NYSE Group Thomas Farley, le 2 mars 2017. REUTERS/Lucas Jackson

Snap Inc. a grimpé en Bourse pendant ses premières heures en tant que société cotée, jeudi, après avoir levé plus que les 3,4 milliards de dollars attendus à son introduction. 

Les actions de la maison-mère de Snapchat ont ouvert à 24 dollars par action, en hausse de 41% par rapport au prix d'introduction de 17 dollars. A l'ouverture, la valorisation de Snap atteignait ainsi 33 milliards de dollars.

Les cofondateurs de Snap, Evan Spiegel, 26 ans, et Robert Murphy, 28 ans, ont sonné la cloche à l'ouverture de Wall Street jeudi. Au prix d'ouverture, la part d'Evan Spiegel dans la société était valorisée à quelques 4,5 milliards de dollars. Celle de Robert Murphy oscillait autour de 3,9 milliards de dollars. 

Les actions ont été mises sur le marché à 11h19, heure de New York, après une période de "découverte de prix" pendant laquelle les traders essaient de rassembler la demande pour le titre. Cette phase a pris beaucoup de temps en raison d'une forte demande d'acheteurs qui n'avaient pas obtenus les affectations demandées à l'introduction. 

Snap est la première introduction en bourse d'une entreprise tech de l'année et la première d'une entreprise de médias sociaux depuis l'IPO de Twitter. C'est aussi la plus importante IPO tech depuis Alibaba en 2014. 

Snap se lance à l'assaut des marchés à un moment opportun. L'indice Dow Jones a franchi le cap des 21.000 points pour la première fois mercredi. 

Depuis son lancement en 2011, Snapchat a évolué d'une "application de sexting" à une messagerie éphémère, capable de concurrencer sérieusement des services comme Facebook et Twitter.

D'après son prospectus d'introduction en bourse, Snap a accusé une perte nette de 514,6 millions de dollars en 2016 et averti que les bénéfices sont peut-être hors d'atteinte. Snap a généré 404,4 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2016, contre 58,5 millions de dollars en 2015.

Snap est "significativement surévalué vu son potentiel à long-terme et les risques associés avec une exécution qui irait à l'encontre de cette opportunité", a indiqué Brian Wieser, analyste de Pivotal Research Group, dans une note jeudi. Il recommande de vendre le titre avec un objectif de prix de 10 dollars.

Pendant le roadshow précédent l'introduction en bourse, les investisseurs se sont interrogés sur le ralentissement du recrutement d'utilisateurs actifs et le potentiel de Snapchat en tant que plateforme publicitaire. Snap estime que sa croissance viendra de l'essor des budgets publicitaires sur le mobile dans le monde, qui pourraient atteindre 196 milliards de dollars en 2020, contre 66 milliards d'investissements aujourd'hui. 

"Le ralentissement de la croissance de la base d'utilisateurs de Snapchat fera plafonner l'opportunité de chiffre d'affaires à long terme", observe Anthony DiClemente, analyste à Nomura, dans une note.

Version originale: Akin Oyedele/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les choses les plus folles vues au Mobile World Congress 2017

Les boutons de vêtements n'apparaissent pas du même côté pour les femmes que pour les hommes — voici pourquoi