Snapchat s'intéresse enfin aux influenceurs après les avoir négligés pendant des années

La nouvelle fonctionnalité Paperclip sur Snapchat. Snapchat

Après des années passées à négliger les influenceurs, Snapchat se décide enfin à les courtiser.

L'entreprise a annoncé hier une série de mises à jours, dont l'une appelée Paperclip qui permet d'insérer un lien sur les vidéos et de renvoyer vers des sites externes. Quand les gens voient sur Snapchat les vidéos avec les liens dessus, ils ont juste à cliquer. 

Les deux autres mises à jour annoncées par Snapchat hier permettent aux utilisateurs de modifier leurs voix dans leurs vidéos et d'ajouter leurs propres toiles de fond.

Jusqu'ici, les utilisateurs de Snapchat ne pouvaient pas insérer de lien vers d'autres sites alors que les marques pouvaient diriger les utilisateurs vers des pages internet et des liens de téléchargement de leurs applis dans leurs publicités. 

La plateforme concurrente Instagram évite aussi l'insertion des liens, permettant aux utilisateurs d'ajouter des liens uniquement dans leurs bios et seulement les marques et les comptes vérifiés (des célébrités par exemple) peuvent mettre des liens dans leur Story Instagram. 

"Cette mise à jour donne l'avantage à Snapchat par rapport à Instagram", dit Jeremy Leon, responsable de la stratégie à l'agence Laundry Service. "Cela implique beaucoup de choses pour les créateurs et influenceurs qui utilisent la plateforme." 

La mise à jour arrive à un moment clé, alors qu'il y a de nombreux articles qui détaillent l'indifférence de Snapchat envers les influenceurs. YouTube et Instagram avaient énormément investi dans les influenceurs alors que Snapchat s'était cantonné à satisfaire ses utilisateurs et à promouvoir son propre style de création de contenu, plutôt que les influenceurs et les marques qui voulaient augmenter leur visibilité sur la plateforme. 

Une étude récente par l'agence d'influenceurs Collective Bias a découvert que Snapchat était le réseau social sur lequel les influenceurs étaient le plus susceptible d'aller sur sans être actif. De même, 46% des sondés disent que Snap serait le premier qu'ils laisseraient tomber, suivi de YouTube et Twitter. 

La dernière mise à jour, qu'elle soit intentionnelle ou pas, va probablement apaiser les influenceurs. Des stars de Snapchat pourront désormais gérer le traffic sur les pages et les produits sans problème, ouvrant également la possibilité de meilleurs revenus si les utilisateurs font leurs achats via les liens partagés. 

"C'est vraiment un pas dans la bonne direction," dit Evan Garber, un influenceur Snapchat qui a travaillé avec des marques comme Disney, General Electric et McDonald's, en faisant la pub dans ses propres publications ou en travaillant directement sur les comptes de ces marques. "Cela montre qu'ils étendent leur plateforme au delà de la messagerie instantanée comme lorsqu'ils l'avaient originalement crée."

Cela aidera Snap à non seulement garder sa flopée d'influenceurs actuels mais aussi à en attirer de nouveaux, ajoute Garber.

"La grosse stratégie des marques et influenceurs est de promouvoir et rediriger les followers vers du contenu sur une autre plateforme," dit-il. "Jusque là, Snapchat était un espace clos et ne le permettait pas, mais maintenant ça attirera plus d'influenceurs."

Des marques comme Benefit Cosmetics par exemple, envisagent d'incorporer Paperclip dans leur Story Snapchat quotidienne de manière à diriger les utilisateurs vers des pages avec leurs produits, des vidéos YouTube et des pages pour payer les produits.

"Nous continuerons à observer et étudier les types de données Snapchat communiquera avec cet outil pour que nous puissions mieux comparer le niveau d'engagement entre nos Stories Snapchat et celles Instagram,"dit Ginger Pelz, directeur de la stratégie des influenceurs à Benefit.

Pour que Snapchat puisse vraiment capitaliser sur cette fonctionnalité, les données sont essentielles pour avancer, dit Tim Sovay, responsable de l'exploitation à l'agence de gestion des influenceurs CreatorIQ.

"Tant que Snapchat ne fourni pas plus d'outils analytiques et d'informations démographiques, les marques encourageront les influenceurs à distribuer du contenu sur d'autres plateformes", dit-il. "C'est là qu'ils peuvent mieux cibler des segments de public à travers la portée organique et payée."

Version originale: Tanya Dua/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 4 nouveaux médias sont arrivés sur Snapchat Discover France — ils ne publieront pas de la même manière que les autres

VIDEO: Les jouets en plastique avec lesquels votre enfant joue dans le bain peuvent être dangereux pour sa santé — voici pourquoi