Snapchat serait sur le point de licencier 2 douzaines d'employés

Getty.

  • Snap Inc. licencie deux douzaines d'employés répartis sur huit équipes, d'après des articles de presse parus jeudi 18 janvier.
  • Ces licenciements concernent principalement la division "contenus" de Snapchat.
  • Evan Spiegel, dans un communiqué obtenu par le site Cheddar, a dit aux employés que Snapchat doit devenir une entreprise plus efficace en interne.

Snapchat serait sur le point de licencier deux douzaines d'employés, d'après des révélations de Cheddar et The Information de jeudi 18 janvier 2018.

La plupart de ces licenciements concerneraient des éditeurs qui travaillent pour sa division de contenus, bien que certains autres employés de New York et Londres ont été prévenus qu'ils devraient déménager au siège principal de Snapchat à Los Angeles.

Huit équipes de Snap Inc. seraient concernées par ces renvois.

Snap se repose sur des humains pour trier et promouvoir des vidéos, qui permettent à des gens de visionner des images "sur le terrain" de certains événements populaires qui ont lieu dans le monde.

Dans un communiqué interne obtenu par Cheddar, le DG et fondateur Evan Spiegel a dit à ses employés que bien que son équipe éditoriale soit encore importante, "nous devons être une entreprise bien plus efficace en interne. Cela signifie que nous devons être beaucoup plus productifs, tout en ajoutant des ressources et des nouveaux employés."

Snap Inc. est en train de revoir son appli pour séparer "le social du média", comme l'a expliqué Spiegel fin novembre, pour essayer de simplifier l'interface de l'appli et de gagner plus de nouveaux utilisateurs en la rendant plus compréhensible.

Ce nouveau design, qui met du temps à être déployé à tous les utilisateurs, séparera les contenus des médias et les conversations personnelles entre amis, comme l'avait révélé Business Insider.

Ce redesign devrait être globalement installé sur toutes les applis d'ici la fin du premier trimestre de 2018.

Alex Heath du site Cheddar a également tweeté des détails additionnels concernant la manière dont les licenciements sont gérés chez Snap:

"Une douzaine d'employés de New York ont été renvoyés ou ont reçu une proposition de relocalisation à Los Angeles. Ceux qui ont reçu la proposition de déménagement ont vu leur ordinateur portable et adresses mail immédiatement bloqués et ont une semaine pour décider s'ils déménagent ou prennent la prime de départ."

Evan Spiegel a quant à lui lancé ce qui semble être une pique à Facebook, connu pour imiter son appli. Le DG de Snap aurait écrit qu'il allait continuer à "plus innover" que ses concurrents et qu'il ne se satisferait pas de la "deuxième place":

"En dernier lieu, j'aimerais que ce soit bien clair: je ne suis pas là pour arriver second. Le voyage est long, le travail est dur, mais nous avons toujours, et nous continuerons, à systématiquement plus innover que nos concurrents, avec moins de ressources et en beaucoup moins de temps. Et nous nous amuserons en le faisant."

Version originale: Steven Tweedie/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Snap Inc. aurait surestimé la demande pour ses Spectacles — il y en aurait des 'centaines de milliers' dans ses entrepôts

VIDEO: Levi's vient de commercialiser sa première veste connectée avec Google — voici à quoi elle ressemble