Snap serait sur le point de lancer 2 nouvelles paires de lunettes connectées — la première version des Spectacles avait fait un flop

Les Spectacles de Snap Inc. Snap Inc.

  • Snap Inc. travaillerait sur deux nouvelles versions de ses lunettes connectées.
  • Il y en aurait une prévue pour 2018, et une "plus ambitieuse" avec deux caméras prévue pour 2019.
  • Les premiers modèles avaient pourtant fait un flop, ne se vendant qu'à 150.000 exemplaires.

Snap Inc. aurait comme projet de sortir deux nouvelles versions de ses lunettes connectées, a rapporté Cheddar, la plateforme d'info tech américaine.

La maison-mère de Snapchat a pourtant perdu aux alentours de 40 millions de dollars en surestimant la demande pour ses Spectacles. Elle n'aurait vendu que 150.000 paires alors que ses entrepôts regorgeraient de "centaines de milliers" d'invendus. 

Une nouvelle version des lunettes connectées de l'entreprise américaine devrait sortir à l'automne 2018, suivie d'une troisième paire, plus "ambitieuse", prévue pour 2019, d'après Cheddar.

  • La version 2 aura uniquement quelques améliorations pour éviter les nombreux bugs et sera disponible dans plusieurs nouvelles couleurs, tout en étant résistante à l'eau.
  • La version 3 devrait être beaucoup plus novatrice, avec deux caméras pour des effets 3D, un GPS et un nouveau design en aluminium. Elles coûteraient le double des premiers modèles, soit 300 dollars. 

Les premières paires de lunettes de Snap Inc. ont été lancées en fanfare en 2016, d'abord disponibles uniquement dans des distributeurs automatiques, puis en ligne.

Les lunettes de Snap, présentées et marketées comme un "jouet", permettent d'enregistrer des vidéos de 10 secondes en appuyant sur un bouton sur une des branches. Les contenus sont ensuite envoyés directement dans l'appli Snapchat.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Snap Inc. aurait surestimé la demande pour ses Spectacles — il y en aurait des 'centaines de milliers' dans ses entrepôts

VIDEO: Voici à quoi ressemble l’Université d’Oxford l’été quand tous les étudiants partent en vacances