Snapchat teste une fonctionnalité permettant de réaliser des deepfakes humoristiques

L'entreprise américaine compterait sur "Cameo" pour inciter ses utilisateurs à utiliser son chat. TeroVesalainen/Pixabay

Avec "Cameo", la nouvelle fonctionnalité de Snapchat, il sera possible d'utiliser ses selfies préférés pour insérer votre visage dans des petits clips vidéo. Le résultat servirait à remplacer les "Bitmoji" par des GIFs à la sauce "deepfake", c'est-à-dire comme des petites vidéos manipulées. Certains utilisateurs, notamment en France, auraient reçu cette fonctionnalité pour la tester. Une information confirmée par l'entreprise au site spécialisé Techcrunch : "Les 'Cameo' ne sont pas encore prêts à monter sur scène. Mais restez à l'écoute pour leurs débuts mondiaux, prochainement !". Techcrunch précise que la fonctionnalité sera déployée le 18 décembre dans le monde entier, sur iOS et Android.

Ainsi, pour réaliser ces petits "deepfakes", il suffirait de prendre un selfie, afin que l'application connaisse votre visage, puis de choisir entre un corps féminin ou masculin. Ensuite, Snapchat s'occupera de tout : il découpera votre visage, et vous pourrez l'insérer à tout moment dans de courtes vidéos. Cette fonctionnalité serait disponible dans le chat Snpachat et s'utiliserait de la même façon que les "Bitmoji". Snapchat compterait sur "Cameo" pour maintenait son chat compétitif face à la concurrence. En effet, ce qui faisait son originalité, notamment ses "Stories", est aujourd'hui disponible sur d'autres réseaux. Les filiales de Facebook — WhatsApp et Instagram — ont notamment repris ce concept à succès.

A lire aussi — Il existe peut-être une autre raison pour laquelle Instagram veut cacher les likes

Les "deepfakes" ont mauvaise presse et génèrent beaucoup d'inquiétude. En effet, certains logiciels gratuits permettent de faire des vidéos très réalistes, pouvant devenir de véritables armes de désinformation. Mais Snpachat estime que "Cameo" ne devrait être utilisé qu'à des fins humoristiques. Selon Techcrunch, cette technologie ne pourrait être utilisée que dans des petits clips choisis, inoffensifs. En plus d'inciter les utilisateurs à rester sur Snapchat, l'entreprise américaine pourrait monétiser la fonctionnalité en proposant des "Cameos" sponsorisés.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Renseigner son âge sera obligatoire pour s'inscrire sur Instagram, mais rien n'empêchera de mentir

VIDEO: Ce restaurant aux Philippines se trouve à deux pas d'une cascade — vous y mangez les pieds dans l'eau