REUTERS/Stringer

Société Générale est sanctionnée en Bourse, alors que la banque a lancé un avertissement sur ses résultats du quatrième trimestre 2018. L'établissement financier a précisé s'attendre à une baisse de 20% de ses revenus dans ses activités de marchés et de services aux investisseurs, par rapport à la même période de 2017.

En cause, un "environnement difficile sur les marchés de capitaux mondiaux", explique la banque de la Défense. L'année 2018, marquée par une forte volatilité, a été compliquée pour les marchés et le secteur bancaire dans la zone euro a particulièrement souffert. 

Société Générale précise en outre que les cessions annoncées à la fin de l'année dernière vont entraîner une "charge exceptionnelle d'environ 240 millions d'euros" dans ses comptes du quatrième trimestre. La banque prévoit de verser un dividende stable par rapport à 2017 au titre de l'exercice 2018, à 2,20 euros par action.

A 9h47, jeudi 17 janvier, le titre recule de 3,67% à la Bourse de Paris. A la clôture du marché, en fin de journée, il chute finalement de 5,66%.

Cours de l'action Société Générale à 9h47, jeudi 17 janvier 2019. Investing

Dans le sillage de Société Générale, ses concurrents BNP Paribas et Crédit Agricole perdent respectivement 2,39% et 1,59% en Bourse.

BNP Paribas, première banque de France en termes d'actifs, aurait subi une perte d'environ 80 millions de dollars dans ses activités de trading, liée à des opérations de dérivés sur l'indice S&P 500 de la Bourse de New York, selon une information de Bloomberg relayée mardi par Les Echos.

Les banques américaines, qui publiaient cette semaine leurs résultats pour le compte du quatrième trimestre, ont également souffert dans leurs activités de trading sur le marché obligataire.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 16 graphiques qui montrent ce qu'il s'est passé sur les marchés financiers en 2018

VIDEO: Voici comment Usain Bolt gagne et dépense ses millions de dollars