Masayoshi Son avec le président élu Donald Trump lors d'une rencontre en décembre 2016 à la Trump Tower. Brendan McDermid/Reuters

Le fonds Vision de SoftBank est officiellement le premier fonds de capital-investissement (private equity) au monde depuis ce week-end après avoir bouclé une levée de fonds de 93 milliards de dollars. 

Il a été soutenu par le fonds souverain Public Investment Fund d'Arabie Saoudite, qui devrait contribuer à hauteur de 45 milliards de dollars sur les cinq prochaines années.

Dans les six prochains mois, ce fonds devrait atteindre les 100 millions de dollars, a précisé SoftBank.

C'est un montant colossal collecté pour investir dans la prochaine vague d'entreprises de la tech, et sa taille et son objectif ont attiré des bailleurs de fonds comme Apple et Qualcomm. Les millards investis le seront dans des entreprises d'intelligence artificielle, de robotique ou de cloud.

La façon dont le fonds a été monté suggère que l'intention est d'investir dans des startups et des technologies émergentes. En décembre, Masayoshi Son a déclaré au président élu Donald Trump que 50 milliards de dollars du fonds seraient investis dans les startups américaines et cela devrait générer 50.000 emplois aux États-Unis, selon Bloomberg.

Alors que les startups feront partie du fonds, SoftBank a aussi déclaré dans le communiqué de presse qu'il investira dans des "sociétés établies, valorisées plusieurs de dollars qui nécessitent un financement substantiel de la croissance".

"La technologie a le potentiel de relever les plus grands défis et les risques auxquels est confrontée l'humanité aujourd'hui. Les entreprises qui travaillent à résoudre ces problèmes nécessiteront des partenaires à long terme et des investisseurs stratégiques visionnaires dotés de ressources pour favoriser leur succès", a déclaré le président et directeur général de SoftBank Masayoshi Son dans un communiqué de presse.

"Vision Fund est conforme à cette stratégie et aidera à créer et à développer des entreprises créant les plateformes fondamentales à la prochaine étape de la révolution de l'information". 

SoftBank a annoncé ce fonds en octobre dernier, disant qu'il serait basé à Londres. Foxconn, Sharp et Mubadala Investment Company des Emirats Arabes Unis ont également participé à ce tour de table gigantesque.

Version originale: Biz Carson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les baskets sont le symbole ultime du statut social dans la Silicon Valley — voici les chaussures rares, chères et cocasses des DG des géants de la tech

VIDEO: Johnny Depp dépense 2M$ en un mois — voici ce qu'il fait