Le Royaume-Uni va payer 50M€ supplémentaires à la France pour le contrôle de sa frontière

Le Président Emmanuel Macron et la Première ministre britannique Theresa May. Julian Finney/Getty Images

  • Le Président de la République Emmanuel Macron fait sa première visite officielle au Royaume-Uni.
  • Le Royaume-Uni est d'accord pour payer 50,4 millions d'euros supplémentaires pour le maintien des contrôles à la frontière en France.
  • Le Royaume-Uni offre aussi une aide supplémentaire pour les opérations de l'armée française en Afrique du Nord, comme signe que la Première ministre Theresa May accentue les liens entre son pays et la France.

Le Royaume-Uni va payer 50,4 millions d'euros (44,5 millions de livres) supplémentaires à la France pour maintenir les opérations de contrôle à la frontière des deux pays.

L'information, révélée par The Daily Mail, The Telegraph et The Times mercredi 17 janvier dans la soirée, est rendue publique alors que le Président français Emmanuel Macron fait sa première visite officielle au Royaume-Uni en tant que chef de l'Etat, et que la Première ministre Theresa May tente de mettre en valeur la relation entre les deux pays en vue du Brexit.

D'après les accords du Touquet, signés en 2003, les contrôles à la frontière britannique se font sur le sol français au lieu du Royaume-Uni en lui-même. Mais d'après le Daily Telegraph, Macron a menacé d'abandonner l'accord — afin de faire pression sur le Royaume-Uni pour qu'ils paient 50,9 millions d'euros (45 millions de livres) en plus, qui seront dépensés sur des scanners, des barrières de sécurité, des détecteurs de battement de coeur, et d'autres technologies de sécurité.

Si les contrôles à la frontière venaient à être déplacés sur le sol britannique, cela augmenterait le nombre de migrants traversant la Manche. Ces dernières années, d'importants camps de migrants se sont développés dans le Nord de la France, dont la "jungle" de Calais maintenant démantelée.

Dans le même temps, le Royaume-Uni va mettre à disposition trois hélicoptères Chinook pour soutenir la France dans le Sahel, ainsi qu'une aide humanitaire supplémentaire de 56 millions d'euros (50 millions de livres) au Mali, Niger, Tchad, Cameroun, Burkina Faso et en Mauritanie.

Le gouvernement britannique met en avant sa bonne relation avec la France dans son cheminement vers la sortie de l'Union européenne. Mercredi soir également, une majorité de membres de parlement britannique (324 contre 295) ont voté le projet de loi pour quitter l'Union européenne en troisième lecture à la Chambre des communes. Celui-ci doit désormais être examiné par la Chambre des Lords — où une forte opposition est attendue.

Dans un communiqué sur la coopération militaire, Theresa May a insisté sur le lien ininterrompu entre le Royaume-Uni et l'Europe post-Brexit. "Le sommet d'aujourd'hui va souligner le fait que nous restons déterminés à défendre nos peuple et à préserver nos valeurs en tant que démocraties libérales face à n'importe quelle menace, qu'elle soit intérieure ou provienne de l'étranger", a-t-elle dit.

"Mais notre amitié va depuis toujours au delà des questions de défense et de sécurité et l'étendue des discussions d'aujourd'hui représentent sa nature unique et large. Et même si ce sommet a lieu alors que le Royaume-Uni se prépare à quitter l'Union européenne, cela ne signifie pas que le Royaume-Uni quitte l'Europe."

"Ce qui est clair, à la vue des discussions que nous allons avoir aujourd'hui, c'est qu'une relation forte entre nos deux pays est dans l'intérêt du Royaume-Uni, de la France, et de l'Europe, à l'heure actuelle et dans le futur."

Dans un grand geste diplomatique, la France prévoit également de prêter la tapisserie de Bayeux au Royaume-Uni — une oeuvre d'art légendaire du XIème siècle qui représente la conquête de la Grande-Bretagne par les Normands. Ce sera la première fois qu'elle sera montrée au Royaume-Uni depuis qu'elle a été tissée il y a presque 1000 ans.

Version originale: Rob Price/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le président du Conseil européen dit que le Brexit peut être stoppé: 'Nos cœurs vous sont toujours ouverts'

VIDEO: Ces gouttes dans les yeux pourraient rendre les lunettes et lentilles de contact obsolètes